RAPPEL GRATUIT
Tél.*
Je suis : Un ParticulierUn Professionnel

FrenchMap

Recevez  jusqu'à
3 devis GRATUITS en Défiscalisation Immobilière



*
*
*
*


« Voir toutes les fiches pratiques

Investir, défiscaliser dans l’immobilier


Où investir ?

 

Devenir propriétaire est souvent le projet d’une vie. L’achat immobilier vous permet de vous constituer un patrimoine pour assurer votre avenir où encore faire un placement rentable.

Le secteur de l’immobilier offre plusieurs niches fiscales qui favorisent l’investissement dans des logements, en vous faisant bénéficier de réductions d’impôts. Pour cela il est important d’asseoir suffisamment votre projet, le choix étant à la fois lié à votre objectif de placement, à vos conditions fiscales et patrimoniales. Le but étant de faire les choix les plus adaptés, selon votre volonté d’acheter un bien neuf, ancien ou peut être un bien locatif.

Vos critères de choix seront différents en fonction de l’intérêt de cet investissement immobilier : dans le cas où il est destiné à être une résidence principale ou secondaire par exemple.

Le plus important sera donc de comparer les différents dispositifs existants afin de réaliser le meilleur investissement possible.

Quelle option choisir ?


Investir dans l’immobilier locatif

Investir dans l’immobilier locatif est de plus en plus apprécié par les français, face aux nombreux avantages que celui-ci procure. L’avantage principal est que l’investissement immobilier locatif permet à la fois de réduire ses impôts, de diversifier son patrimoine et de préparer sa retraire grâce à la création de revenus locatifs.

La défiscalisation des biens locatifs est prévue par le dispositif Duflot depuis le 1er janvier 2013 pour les logements neufs ou en état futur d’achèvement. La condition principale étant la location du bien durant au moins 9 ans. Ce dispositif permet de bénéficier d’une réduction d’impôts de 18% de l’investissement, à condition de respecter certaines règles.

L’un des objectifs de cette loi est de favoriser l’accès au logement aux foyers modestes, c’est pourquoi les ressources du locataire ne peuvent pas excéder un certain plafond. Les loyers sont également plafonnés selon la zone géographique du logement, en restant 20% moins chers que sur le marché. De plus, l’investissement Duflot  est limité géographiquement car il cible les zones où la demande de logements est élevée.

Les logements anciens peuvent également être éligibles au dispositif Duflot à certaines conditions. Pour cela, le bien doit être évalué par un professionnel pour vérifier sa conformité. Dans le cas où tous les critères ne sont pas respectés la location ne pourra débuter qu’après la rénovation, dans un délai d’un an après l’acquisition du bien. D’autres dispositifs sont prévus également à cet effet, telle que la loi Borloo.

 

Investir dans l’immobilier neuf

Investir dans un bien immobilier neuf présente certains atouts à ne pas négliger. Cela vous permet d’acquérir un logement bien équipé, facile à entretenir et bien agencé. Le logement pourra directement être mis en location, en sachant qu’un bien neuf à d’autant plus de chance d’être loué en priorité. D’un autre côté, l’investissement dans l’immobilier neuf est favorisé par les différents dispositifs prévus à cet effet.

Loi Scellier

S’adresse aux investisseurs en bien locatif neuf pour les particuliers, les loueurs en LMP et les résidences en EHPAD.

Elle permet :

  • De profiter d’une réduction fiscale de 25% du prix d’achat des biens sur 9 ans.
  • De plafonner l’investissement à 300 000 euros par an et par opération.
  • Le montant de la réduction est étalé sur une durée de 9 ans, selon un mode de calcul simplifié.
  • La réduction d’impôt est dégressive.

 

Loi Girardin

Vise les biens neufs en outre-mer, destinés à un logement principal du locataire.

Elle permet :

  • De profiter d’une réduction fiscale sur le revenu de 25% à 50% du prix d’acquisition
  • Dans une limite de 40 000 euros maximum
  • 15% du revenu de l’année visée va servir de base pour le calcul de l’impôt sur le revenu.
  • La déduction des intérêts liés à l’emprunt et des charges attachées aux revenus locatifs.

 

Loi Demessine

Vise les biens neufs, localisés en ZRR (Zone de Revitalisation Rurales) loués à un exploitant d’une résidence de tourisme.

Elle permet :

  • De profiter d’une baisse des revenus imposables de 20% à 25%, sur une durée de 6 à 7 ans.
  • D’attribuer le déficit foncier engendré par les intérêts d’emprunt et par les diverses charges.
  • De récupérer la TVA
  • L’avantage fiscal ne concerne qu’un pourcentage du prix de revient hors taxes du logement, calculé en fonction de votre situation familiale.