Archives par mois : août 2011

Vous consultez les archives par mois.

Le yoga est une philosophie indienne qui se pratiquait déjà des millénaires avant notre ère. Grâce à des postures bien précises (on en dénombrerait près de 84 000), cette pratique permet d’allier le corps, le souffle et l’esprit. Le mot yoga signifie d’ailleurs en sanskrit, mettre ensemble, réunir.

Il n’y a aucune compétition dans le yoga, néanmoins, de la rigueur est nécessaire dans sa pratique. Très spirituel, il permet également d’apprendre à bien respirer, se muscler, travailler sa souplesse, bien se tenir, dénouer les tensions… Cette philosophie est en cela complète qu’elle allie continuellement psychique et physique. Il est très relaxant.

Les bienfaits du yoga sont nombreux : Se détendre, mieux gérer le stress, devenir plus souple, améliorer la concentration, atténuer certaines douleurs, mieux dormir,  apprendre à respirer, être moins nerveux, apaiser les pensées, lâcher prise…

Tout le monde peut pratiquer le yoga, enfants, femmes enceintes…La pratique du yoga s’effectue au minimum 1 heure par semaine, et fait bénéficier à chacun d’un temps pour soi, pour rechercher détente et concentration.

Une séance de yoga se déroule de la façon suivante : au bout de  5 minutes de détente allongé au sol, la respiration calmée, on passe à des exercices pratiqués assis, debout et allongé, tantôt relaxants, tantôt plus toniques, redonnant un coup de fouet. On termine la séance assis ou allongé, selon l’état de fatigue, par un quart d’heure d’inspiration/expiration énergétique.

La sensation de bien-être corporel est immédiate. On sort détendu et relaxé.

Au bout d’une année de pratique, on ressent un bienfait au niveau du dos et des articulations, et une amélioration de la souplesse. À long terme, le yoga contribue à un développement harmonieux de la personnalité.

Il existe de nombreux cours de yoga, n’hésitez pas à faire une séance d’essai, il est important de se sentir à l’aise avec son professeur…

Note: Accordez-vous régulièrement des moments de bien-être , cliquez ici pour en savoir plus!

Demandez gratuitement et dès maintenant un devis en cliquant ici!

Profitons des beaux jours pour donner un grand coup de propre dans notre maison, nous nous sentirons plus zen pour aborder la rentrée ! Quelques astuces pour vous aider dans ce grand nettoyage …de fin d’été !

Tout d’abord, préparez tout ce dont vous allez avoir besoin :

- Gants plastique,  aspirateur, seau et serpillère, chiffons, eau de javel et produit nettoyant.
1ère étape : Trier les affaires
Pour optimiser votre tri, répartissez l’ensemble en trois tas : d’un côté, ce que l’on est sûr de vouloir garder, de l’autre, ce que l’on est sûr de vouloir jeter ou donner. Pour les objets sur lesquels on hésite, stockez-les six mois dans une boîte prévue à cet effet.  Passé ce délai, jetez ce que vous n’aurez pas utilisé.

2ème étape : Ranger la maison

Avant de s’attaquer au grand nettoyage, rangez jusqu’à la dernière chaussette. Etagères,  dessous de lits, placards et armoires: traquez le désordre partout !
N’oubliez pas de trier votre armoire à pharmacie et apportez à votre pharmaciens les médicaments périmés.

3ème étape : Enlever la poussière

Aspirez tout dans les moindres recoins: plinthes, dessus de portes, sous les lits, sans oublier les poignées de portes et les luminaires.

4ème étape : Laver le linge de maison

C’est le moment de mettre à la machine couettes et oreillers ou de les apporter au pressing.

5ème étape : Nettoyer la maison

Du sol aux vitres en passant par les tapis, plans de travail et plaque de cuisson, rien ne doit vous échapper ! Profitez-en aussi pour aseptiser le réfrigérateur en nettoyant clayettes et étagères.

Ouf ! Votre maison est fraîche et propre !

Demandez dès maintenant un devis grand nettoyage en cliquant ici! 

La fin des vacances approche à grands pas, et il est déjà temps de penser à la rentrée, voire même de faire quelques révisions scolaires pour les enfants… Voici quelques conseils pour que petits et grands démarrent la rentrée dans les meilleures conditions !

De nombreux organismes proposent soit des stages de « pré rentrée » afin de revoir et de mieux comprendre certains points du programme scolaire, soit des cours à domicile par une personne agréée. L’enfant progresse ainsi plus rapidement et est en confiance pour aborder sereinement la rentrée.

L’avantage non négligeable de passer par un organisme, c’est de pouvoir déduire des impôts 50% des sommes engagées.

Vous pouvez également trouver sur internet des sites proposant des fiches d’activités ainsi que des exercices, permettant à l’enfant de s’entraîner et de consolider ses connaissances.

Français et mathématiques sont les matières principales à faire réviser. En français, il faut lui faire travailler l’orthographe, la grammaire, la conjugaison, le vocabulaire, l’écriture et la lecture en alternant les disciplines. En maths, faites-lui réviser les quatre opérations, les mesures, la proportionnalité, et bien sûr, donnez-lui des problèmes à résoudre.

Quoiqu’il en soit, il est important de ne pas laisser un enfant sans stimulation intellectuelle durant 2 mois. Un enfant qui s’exerce régulièrement pendant les vacances sera plus apte à se réadapter au rythme scolaire rapidement et n’aura donc aucune difficulté à se confronter aux nouveaux apprentissages qui l’attendent.

C’est aux parents de décider en fonction du caractère de leur enfant et de son rapport à l’école quelle sera leur façon de le faire réviser, tout en ne perdant pas de vue qu’après une année scolaire riche en apprentissage, les vacances sont bien méritées.

Les dernières semaines du mois d’Août sont donc la meilleure période pour se remettre doucement sur les rails cette petite révision sera encore toute fraîche dans son esprit lorsqu’il reprendra le chemin de l’école.

Bonne fin de vacances à tous !

faites votre demande gratuite de devis en ligne dès maintenant en cliquant ici!

Concept inventé en 1988 par le botaniste Patrick Blanc (à la chevelure verte), le mur végétal repose sur une structure métallique et sur un panneau en PVC placé sur la structure. Chacun peut ensuite donner carte blanche à son imagination pour créer un jardin vertical du plus bel effet, à l’intérieur ou à l’extérieur …

Il faut distinguer deux grands modes de culture, à savoir :

- la culture hydroponique : utilisation d’un substrat  inerte ( sphaigne, fibre coco, billes d’argile, laine de roche …) comme support de culture.
- la culture classique : utilisation d’un substrat non inerte (tourbes, compost, argiles…)

Au-delà de l’esthétique, un mur végétal possède des qualités d’isolation tant phoniques que thermiques, il apporte une sensation d’apaisement et de fraîcheur, sans oublier des vertus dépolluantes à ne pas négliger.

 Le mur végétal est simple d’entretien, mais mérite des attentions particulières sur les points suivants:

  • la lumière: une source de lumière doit être proche et le mur doit bénéficier de 12 heures de jour minimum.
  • l’arrosage: utiliser un système très fiable pour l’arrosage sous peine d’avoir un dégât  des eaux !

Vous pouvez trouver des kits de structures toutes prêtes pour le mur végétal de vos rêves dans les jardineries ou sur de nombreux sites internet. Si vous manquez vraiment de place, sachez qu’il existe des tableaux végétaux, un véritable jardin miniature à suspendre partout, pour une idée de cadeau original à offrir ou à se faire offrir !

Faites votre demande de devis gratuitement, en cliquant ici !

Les experts en jardinage vous proposeront des murs végétaux en adéquation avec vos intérieurs ou vos extérieurs !

Saviez-vous qu’au 8 mars 2015 au plus tard, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée ? En France, à peine 1% des foyers sont équipés de détecteurs.

La généralisation des détecteurs de fumée devrait permettre de sauver 400 à 500 vies par an et de réduire le nombre de personnes brûlées qui s’élève à 10 000 chaque année.

Dans tous les pays où l’installation de détecteurs de fumée est obligatoire, on a constaté une diminution du nombre de décès

de 50 %.  En effet, 70 % des victimes décédaient la nuit sans avoir pu être réveillées.

La majorité des incendies domestiques peut être évitée si les victimes sont alertées dès le début de l’incendie, et si elles savent réagir face au feu.

Le détecteur de fumée alerte dès la formation de fumée dans une pièce. Il permet donc d’avertir les occupants d’un logement dès que l’incendie se déclare pour leur permettre de maîtriser le départ du feu ou de fuir sans être victimes des émanations, diminuant ainsi considérablement le taux de mortalité.

Les feux nocturnes sont particulièrement meurtriers car le monoxyde de carbone  (responsable de 70% des décès) vous endort encore plus profondément.

Quel détecteur choisir ?

Vous pouvez trouver des détecteurs dans tous les magasins de bricolage, sur internet ou même en grande surface, avec une grande variété de tarifs.

Il faut cependant choisir un appareil certifié NF (La norme française de référence pour les détecteurs de fumée est la norme NF 292 depuis le 1er mai 2008).

Pour une protection optimale, placez plusieurs détecteurs dans la maison : près des chambres, dans le salon, en haut de l’escalier s’il s’agit d’une maison à étage, dans l’entrée.

Evitez de placer des détecteurs dans le garage, salle de bain et cuisine.

N’attendez plus pour équiper votre maison …

Consulter notre guide d’achat sur les alarmes pour protéger votre maison ou votre entreprise en cliquant ici!

Faites dès maintenant votre demande de devis, en cliquant ici !

Le “Couch Surfing” qui signifie « surfing de canapé » est un concept original et économique, créé en 2003 par un américain. Le principe est simple: une ou plusieurs personnes offrent ou leur canapé ou un petit coin de terrain pour planter une tente, l’histoire de quelques nuits pour les voyageurs en quête de découvertes.

Comment pratiquer ce mode de voyage original ?

1/ Il faudra tout d’abord déterminer le choix de la destination et ainsi se renseigner sur les coutumes et tradition du pays concerné.

Le Couch Surfing se pratique aussi bien en ville qu’à la campagne, il vaut cependant mieux éviter de partir seul.

2/ Vous pouvez consulter des sites tels que http://www.couchsurfing.com et http://www.hospitalityclub.org. Ces sites permettent la mise en relation des voyageurs et des hôtes.

Petite précision : ces sites web sont en anglais.

3/ Une fois sur place, il est important de respecter les coutumes, d’avoir une attitude ouverte et de ne pas être trop envahissant. Pensez à apporter un duvet et ne râlez pas si le confort est sommaire !

Il est souhaitable de prévoir un présent pour votre hôte.

Le Couch Surfing est avant tout une fabuleuse aventure humaine, qui permet de belles rencontres. C’est un concept encore peu développé en France, mais qui dispose d’un réseau mondial.

Laissez la magie des rencontres opérer …

Bon voyage !

La sécurité est primordiale lorsqu’il est question de baignade. Depuis quelques années déjà, des lois sont établies dans la plupart des pays, stipulant que chaque propriétaire de piscine est responsable de la sécurisation de celle-ci, que ce soit clôtures, bâches, alarmes.

Voici quelques conseils pour bien sécuriser votre piscine :

L’alarme de piscine, ou détecteur de chutes et d’immersion, est un dispositif qui vous informe lorsqu’une masse entre en contact avec l’eau. Ce dispositif est conçu pour émettre un signal d’alarme lorsqu’il enregistre un changement de pression ou d’ondes acoustiques, habituellement occasionnés pas le corps humain ou par un animal alors qu’il chute dans l’eau. Ainsi, aussitôt qu’une masse entre en contact avec l’eau sans que vous ne soyez présent, le dispositif se met en marche et vous alerte.

L’alarme bracelet consiste à faire porter  un bracelet  à un enfant ou une autre personne à surveiller. Si la personne tombe à l’eau, le bracelet transmet un signal à sa base, habituellement installée tout près de la piscine, et cette dernière émet ensuite un signal sonore. Cette alarme est utile pour des enfants en bas âge, mais ne protège pas les autres personnes qui accèdent à la piscine.

L’alarme par clôture périmétrique est une une clôture invisible munie de bornes placées aux quatre coins la piscine, ce type d’alarme s’avère l’une des plus efficaces. C’est à l’aide de rayons infrarouges que cette alarme identifie les individus qui franchissent les rayons pour ensuite émettre un signal sonore. Grâce à son système éprouvé, cette alarme n’émet que très rarement de fausses alertes.

Outre les alarmes sonores que nous venons d’évoquer, il y a aussi les abris, les couvertures et les barrières de protection. Tout propriétaire de piscine se doit d’installer au moins un de ces dispositifs afin d’être en règle avec la loi, et surtout de sauver des vies …

Faites dès maintenant votre demande de devis gratuitement, en cliquant ici

C’est la nouvelle tendance des jardins : un potager au carré …surélevé pour plus d’esthétisme et de confort ! C’est un américain, Mel Bartholomew qui a inventé cette nouvelle façon de jardiner dans les années 80.

Retrouvons le plaisir de jardiner, de faire pousser légumes ou herbes aromatiques sans avoir besoin d’un grand espace. Il s’agit de jardiner dans des carrés surélevés, de 1m20 de côté, divisés en cases de 30cm de côté. On obtient ainsi 16 emplacements par carré, sur 1,5m² de surface environ.

Pourquoi surélever son potager ?

C’est pratique :

On peut le réaliser sur une petite surface et l’étendre ensuite. Peu importe que la terre de votre jardin soit de mauvaise qualité, puisque vous mélangez 1/3 de compost + 1/3 de vermiculite + 1/3 de sphaigne.

C’est ludique et facile :

Les potagers sur pieds permettent aux débutants comme aux jardiniers confirmés de cultiver un potager très simplement : pas besoin de bêcher, peu de désherbage, pas besoin de se baisser. On peut de plus commencer en toute saison.

C’est économique :

Un potager surélevé nécessite 5 fois moins d’eau qu’un potager classique, moins de graines et une récolte 4 fois plus importante.

C’est écologique :

Nul besoin de pesticide ou d’engrais : 100% naturel !

Note: pour un jardin éblouissant, il faut un entretien régulier.

Faites votre demande de devis dès maintenant pour entretenir votre jardin!

Soudainement le temps s’est accéléré, distordu. Une accélération si rapide et tellement euphorisante qu’elle a séduit jusqu’aux gardiens du sacro saint principe de précaution. Alors qu’il fallait plusieurs mois au début du XXème siècle pour traverser l’océan et négocier un contrat à New York, une demi seconde suffit désormais pour envoyer une proposition commerciale de Paris à Pékin. Les limitations technologiques et les barrières commerciales sont tombées, la liberté est à portée de clavier, l’homme est un génie.

A posteriori, des faits divers choquants et des statistiques récurrentes nous proposent cependant une autre lecture de cette évolution. Suicides sur le lieu du travail, troubles de l’adaptation, épidémie de dépressions et épuisements professionnels se multiplient en France et ailleurs. Avez vous parlé de votre burnout à votre grand mère ?

“Dans un monde globalisé, il faut courir pour survivre.”

Joseph Stiglitz (prix Nobel d’économie)

Courir pour survivre, est-ce là notre destin ? Courir dans la réalité du monde du travail, signifie faire plus avec moins, évoluer et s’adapter continuellement au changement. Mais vitesse accrue signifie également vigilance décuplée et prise de risque majorée, demandez aux pilotes.

Ainsi le nouveau crédo du dirigeant et manager est désormais la conduite du changement. Les collaborateurs doivent s’adapter (vitesse, précision et enthousiasme exigés s’il vous plait) aux changements de stratégie des concurrents, à la volatilité des fournisseurs, aux nouvelles règles réglementaires, aux évolutions technologiques. Mais comment lutter contre la résistance au changement quand cette dernière est causée par notre épuisement ? Comment s’adapter alors que la résistance est chez les êtres humains une réponse naturelle à l’incertitude par ailleurs désormais généralisée? C’est notre être tout entier et ses mécanismes de défense innés qui semblent désormais refuser la course infernale.

Ivres de ce progrès qui flatte nos sens et  satisfait notre désir de possession, nous avons oublié de nous poser une question : pendant combien de temps pouvons-nous encore « courir » ? Plus très longtemps sans doute, puisque l’adaptation au changement a ses limites, celles de notre corps. Non pas que ce dernier ne sache s’adapter, mais l’évolution s’observe à l’échelle de siècles et non à la cadence survoltée de l’internet.

Quelle autre voie alors? La réponse semble simple, si simple. Observons combien cette notion d’adaptation au changement relève de la pure schizophrénie, puisque c’est l’esprit de l’homme qui est à l’origine de ces changements qui sollicitent tant nos capacités d’adaptation. Nous souffrons de ne plus pouvoir nous adapter aux changements que nous avons nous mêmes désirés, imaginés, conçus.

Au rythme où vont les choses il est plus que probable que la conduite du changement doive avant tout passer par le changement de notre conduite.

Article rédigé par Guillaume PERTINENT, extrait du blog http://capitalhumainentreprise.blogspot.com/

________________

[notice]Présentation de l’auteur[/notice]

Guillaume PERTINENT :

Consultant et formateur, Guillaume Pertinant (www.havasu.fr) est passionné par les problématiques de l’audit et du management social en entreprise. Son sujet de prédilection est l’accompagnement de projets d’amélioration des conditions de travail. Il s’intéresse en particulier à la gestion des âges, à la prévention des RPS, de l’absentéisme et de la démotivation ainsi qu’au chiffrage de leurs coûts économiques pour l’entreprise. Il anime le blog “un ingénieur chez les DRH”.

Les locations saisonnières réservent parfois des surprises … désagréables … Vous pensiez avoir loué une charmante bergerie dans les Landes et vous vous retrouvez dans un hangar sordide dépourvu de tout confort au bord d’une route ! Voici quelques conseils pour passer des vacances en toute tranquillité.

Quelques conseils

Exigez un descriptif détaillé des lieux, avec la situation exacte de la location, son niveau de confort, le maximum de photos. Ne vous contentez pas de réponses floues.

Demandez un contrat écrit, les accords verbaux n’ont aucune valeur, devront y figurer les conditions de la location, la durée, le prix, afin de permettre à chacun de se défendre en cas de litiges.

Préférez les arrhes aux acomptes. Le versement d’arrhes permet au locataire d’annuler sa réservation, même s’il perd le montant de la somme avancée. Avec le paiement d’acomptes, il est contraint d’acquitter l’intégralité du prix de la location.

N’oubliez pas de faire un état des lieux aussi précis que possible, à l’arrivée comme au départ. Le sort de votre dépôt de garantie en dépend.

En cas de problèmes, rassemblez le maximum de preuves: photos, factures et témoignages.

Arrangez-vous à l’amiable: si le loueur vous sent informé et déterminé, il cédera.

Enfin, n’hésitez pas à aller jusqu’au bout: rien de plus simple que de saisir le tribunal d’instance. Une démarche gratuite, sans avocat.

Ceci dit, grâce à une réglementation plus rigoureuse et à une meilleure information des consommateurs, les litiges les plus spectaculaires sont en nette diminution.

Excellentes vacances à tous !