Archives par mois : mars 2013

Vous consultez les archives par mois.

Il existe un moyen rapide pour repeindre une pièce : le pistolet à peinture basse pression.  La peinture au pistolet consiste à propulser la peinture sous forme de gouttelettes. Voici quelques conseils pour optimiser cet outil.

Tout d’abord, la surface à peindre au pistolet doit être propre et nette.

Même si le pistolet basse pression a l’avantage, sur le pistolet haute pression, de ne pas produire de nuage de peinture, pensez tout de même à protéger votre sol ou les parties que vous ne voulez pas peindre.

 

La peinture utilisée pour réaliser une peinture au pistolet doit être fluide. Diluez à l’eau ou au white-spirit en fonction du type de peinture utilisée. Tenez compte des indications des fabricants sur les produits.

 

Tenez votre pistolet à peinture basse pression à 25-30 cm de la surface à peindre et à la verticale. Faites des mouvements réguliers et assez lents parallèlement à la surface à peindre. Les deux couches de peinture doivent se chevaucher. Appliquez la peinture par carré d’1 m si la surface est importante. Ne pulvérisez pas la peinture en laissant votre pistolet à peindre à l’arrêt : vous risquez de faire des coulures et épaisseurs.

 

Il existe deux types de pistolets :

- le pistolet à air comprimé qui est surtout recommandé pour les travaux de haute qualité de finitions ou pour des grandes surfaces. Il est d’ailleurs utilisé par les professionnels

- le pistolet électrique, plus facile à manipuler car plus léger, est surtout efficace sur les surfaces de tailles moyennes comme les portes ou les radiateurs.

 

Avantages :
- une finition homogène, idéale pour les peintures brillantes et les vernis
- la facilité à peindre des formes difficilement accessibles
- gain de temps pour l’application de la peinture.

Inconvénients :
- la peinture se dépose partout, il faut bien protéger le sol

- le pistolet consomme plus de peinture ;
- temps de préparation et nettoyage plus important

 

 

Si vous souhaitez avoir des devis gratuits pour vos travaux de peintures, rendez-vous sur notre site !

Votre identité

Une carte d’identité, un passeport ou un livret de famille.

 Vos revenus

  • Vos trois derniers bulletins de salaire (vos revenus mensuels doivent atteindre au moins 3 fois le montant du loyer) ;
  • Votre déclaration d’impôt sur le revenu ;
  • Votre contrat de travail ou une attestation d’embauche ;
  • Votre avis d’imposition, notamment pour les professions libérales et les gérants de société ;
  • La caution d’une tierce personne  ou celle d’une banque si votre dossier seul est insuffisant. La caution est un acte manuscrit, signé par le garant qui s’engage ainsi à prendre la suite du locataire au cas où ce dernier ne pourrait plus assurer le paiement du loyer.

Il existe plusieurs types de caution :
- la caution simple : en cas de loyer impayé, le propriétaire-bailleur doit d’abord engager des poursuites contre le locataire ; si celui-ci n’est pas solvable, le propriétaire-bailleur pourra alors se tourner vers le garant.
- la caution solidaire: locataire et garant sont engagés d’égale manière. En cas de loyer impayé, le propriétaire-bailleur peut demander le paiement à l’un comme à l’autre.

Le dépôt de garantie

Un dépôt de garantie d’un mois de loyer hors charges pour les locations nues. Pour celles meublées, le montant est libre. Le dépôt est restitué en fin de bail selon l’état des lieux.

Autres informations

- Les dernières quittances de votre logement précédent ;

- La dernière facture EDF, tenant lieu de justificatif de domicile pour le garant ;

- Un Relevé d’identité bancaire (RIB).

 

En revanche, le bailleur ne peut demander au candidat à la location de produire pour son dossier de location:
- une copie de relevé de compte bancaire ou postal,
- une attestation de bonne tenue de compte bancaire ou postal

Une fois tout ces documents justificatifs réunis, votre dossier sera complet !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

Le béton drainant possède une grande perméabilité : il possède en effet jusqu’à 35% de porosité. Suite au Grenelle de l’environnement, un décret a été publié récemment, permettant aux communes de pouvoir taxer chaque mètre carré (1€ maxi par m2) couvert de béton non drainant ou de bitume. Le but est d’inciter chaque propriétaire à équiper son habitation d’un système d’écoulement et de stockage des eaux de pluie afin de désengorger les réseaux des égouts des villes.

 

Le béton drainant est exempté de cette taxe selon le décret N° 2011-815 du 6 juillet 2011 qui permet un abattement d’au moins 90% de cette taxe.

En effet, le béton drainant réduit, lui, l’impact des installations urbaines sur le cycle de l’eau ; comme il est perméable, l’eau peut s’infiltrer dans le sol et non se diriger dans les caniveaux et les égouts…

 

Le béton drainant se pose directement sur le sol, parfois sur une chape, pour de multiples usages grâce à son revêtement perméable qui apporte de nombreux avantages :

- ni flaques ni ruissellement grâce à une infiltration instantanée de l’eau de pluie dans le sol

- ventilation naturelle de ce revêtement

- non glissant

- non suintant

- résistant au gel

- facile d’entretien

 

Esthétique et contemporain, le béton drainant offre une multitude de couleurs qui vous permettra d’agrémenter vos allées, vos terrasses, vos contours de piscines.

 

De plus, le choix du béton drainant peut bénéficier des aides HQE dans le cadre d’un choix de matériau plus perméable.

 

Les prix oscillent entre 57 et 63€ HT environ le mètre carré. La technique de pose étant particulière, il est préférable de faire appel à un professionnel.

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser es commentaires.

Le choix de revêtements extérieurs est vaste : voici les avantages de la résine.
Tout d’abord, il s’agit d’un matériau esthétique, robuste et sans joint. Ce revêtement peut être composé de marbre brut concassé roulé dans une résine polyuréthane, qui permet de drainer votre sol et de bien résister au gel.

 

L’avantage principal de la résine pour sol extérieur est sa grande variété de coloris et de finitions. De plus, il est possible d’inclure dans cette résine différents objets décoratifs comme des billes de verre, coquillages, galets afin d’apporter votre touche personnelle.

Ce produit a une bonne durée de vie.

Enfin, l’entretien d’une résine de sol extérieur est identique à celui d’une résine pour sol intérieur : un simple produit d’entretien commun ou de l’eau savonneuse suffit.

 

En revanche, la pose d’une résine pour sol extérieur, particulièrement si la surface est importante, est délicate. Pour obtenir un résultat esthétique et uniforme, il est vivement conseillé de faire appel à un entrepreneur spécialisé.

De plus, la qualité de la résine doit être adéquate à un usage extérieur pour résister aux UV, d’où les conseils d’un professionnel.

 

Les prix de la résine pour sol extérieur varient en fonction de la finition et du coloris choisi. Si votre choix se porte sur un sol en résine antidérapant, le budget sera  de 150 à 300 € en fonction de la qualité de la résine et de la finition choisie, pose comprise.

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

Aujourd’hui les larges ouvertures sont privilégiées dans les constructions contemporaines.

Les films adhésifs vous permettent d’optimiser et protéger ces baies vitrées. Ils s’appliquent facilement sur n’importe quelle surface vitrée et répondent à de nombreux besoins:

 

- Economies d’énergie : les fenêtres jouent un rôle important dans la régulation de la chaleur et de l’énergie dans votre maison. Des études révèlent que  presque 50% de l’énergie consommée est gaspillée par perte/gain de chaleur dus aux vitrages non-traités. Traiter vos vitrages vous permettra de faire baisser les coûts de chauffage et de climatisation.

 

- Sécurité : toute intrusion rapide est ralentie voire dissuadée par une fenêtre protégée par un film

 

- Confort : les vitres traitées avec des films anti-UV vous permettent de préserver la couleur de vos meubles, vos tissus d’ameublement et vos tapis, et vous aident à protéger vos biens de la décoloration et du vieillissement.

 

- Isolation : discrets, ces films vous protègent du vis à vis tout en préservant la luminosité de vos pièces.

 

- Décoration: ces films permettent également de supprimer rideaux, stores ou voilages et s’adaptent à tous les styles.

 

 

En général, les films les plus utilisés sont les films non réfléchissants teintés ou clairs. Leur objectif est d’assurer un haut degré d’intimité ou bien de réduire les rayons du soleil (protection solaire contre les ultraviolets).

Si vous rénovez une maison, les traitements de vitrage peuvent vous éviter de changer les fenêtres tout en améliorant le bilan énergétique.

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

La Caisse d’Epargne Ile-de-France (CEIDF) a signé son premier Prêt Locatif Intermédiaire (PLI)  d’un montant de 4,132 millions d’euros, accordé aux Résidences de la Région Parisienne. Réalisé en collaboration avec le Crédit Foncier, les deux organismes confortent ainsi leur rôle de principal banquier privé du logement social et de l’économie sociale. D’autant plus que le logement intermédiaire permet de bénéficier de certains dispositifs de défiscalisation tels que la loi Scellier intermédiaire, ce qui risque d’encourager d’avantage leur client à investir.

 

Banquier partenaire de longue date du groupe Solendi, la CEIDF accompagne son client sur du long terme, pour le financement de la construction de 32 logements à Clamart. Deux prêts PLI sont mis en place : un prêt de 1,24 millions d’euros sur 50 ans et un prêt de 2, 892 millions d’euros sur 30 ans.

La particularité de ce type de prêt est que les plafonds de revenus sont plus hauts que pour les autres prêts réglementés (PLS, PLAI, PLUS). Ce qui permet de répondre à une forte demande des salariés d’entreprises, qui souvent, n’ont pas des ressources suffisantes pour se loger dans des logements privés  mai qui restent trop élevées pour accéder aux logements sociaux.

En 2012, les Caisses d’Epargne ont réservé 142 millions de prêts réglementés sur fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts et Consignation au titre du millésime 2012.

  • 116 millions d’euros en prêt PLS
  • 26 millions d’euros en prêt PLI

Ces prêts réalisés directement par les Caisses d’Epargne complètent ceux déjà distribués par le Crédit Foncier. Ainsi, le réseau des Caisses d’Epargne réaffirme sa présence sur le marché de l’immobilier, en adaptant sa stratégie pour rester le banquier privilégié du logement social et de l’économie sociale.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce sujet en contactant un conseiller en défiscalisation : recevez 3 devis en défiscalisation immobilière.

Source: www.creditfoncier.com.

La chaux est une matière généralement poudreuse et de couleur blanche, obtenue par décomposition thermique du calcaire. Grâce à ses qualités de liant, elle est utilisée depuis l’antiquité dans la construction.

 

Elle est aussi utilisée pour toute une gamme de finitions, enduits, badigeons et peinture. La chaux est un matériau minéral souple que l’on applique mélangé à divers agrégats pour enduire les murs intérieurs et extérieurs ou bien simplement diluée dans de l’eau en lait ou en pâte, pour différentes techniques décoratives de peinture. La coloration s’obtient par les sables ou par rajout de pigments.

 

La chaux est de plus en plus utilisée car elle possède de nombreuses qualités : peu coûteuse, elle s’applique facilement, pour un rendu très esthétique. De plus, c’est un matériau écologique et sain, qui laisse respirer vos murs. C’est un excellent revêtement mural pour les salles de bains par exemple.

 

Il existe plusieurs modes d’applications :

 

- le badigeon : il est composé à la fois de chaux et d’eau en quantité égale. Il s’applique à l’aide d’une grosse brosse sur une surface humidifiée. Cet enduit peut être posé sur tous types de support sauf les plaques de plâtre. Avant d’appliquer l’enduit décoratif, il est important de poser une première couche de fixateur spécifique. Le résultat équivaut à une peinture minérale.

 

- l’enduit : on enduit le mur d’une texture plus épaisse que le badigeon à l’aide d’une lisseuse. Ce la donne un résultat chaleureux.

 

- le stuc : il s’agit d’un enduit raffiné auquel on rajoute de la poudre de marbre très fine pour l’obtention d’un rendu plus lisse. Cette technique est plus délicate et nécessite un savoir-faire.

 

La chaux s’adapte à tous les styles, contemporains ou anciens.

Sa large gamme de couleurs permet de se marier avec toutes les décorations.

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires !