Archives par mois : mai 2013

Vous consultez les archives par mois.

Vous avez une vieille baignoire émaillée ou en fonte émaillée et vous souhaitez lui donner un nouvel éclat, quelques étapes doivent être respectées…

 

1/ Réparer les fissures

Même si votre baignoire est en parfait état d’utilisation, l’émail peut avoir subi des éclats qu’il faut réparer avant de peindre.

Vous appliquerez minutieusement une peinture à émail à froid avec un petit pinceau. Pour un résultat réussi, la peinture à émail ne doit surtout pas couler.

Il existe également des résines époxydiques épaisses qui permettent de teindre  et combler les éventuelles fissures en même temps.

 

 

2/ Nettoyer la surface à peindre

Passez ensuite à la partie à repeindre, après avoir pris soin d’enlever le joint d’étanchéité.

Brossez la surface externe de votre baignoire jusqu’à obtenir des parois lisses sur lesquelles la peinture pourra adhérer parfaitement.

Dépoussiérez bien avant de commencer à peindre.

 

 

3/ Appliquer la sous-couche

Appliquer la sous-couche pour métaux non-ferreux : il s’agit d’une sous-couche spéciale pour l’émail, la fonte et la céramique, que vous trouverez dans tous les magasins de bricolage.

Le temps de séchage dépend des marques et types de peintures.

 

 

4/ Peindre

Utilisez un pinceau plat pour appliquer votre peinture. Peinture glycéro ou peinture acrylique conviennent toutes les deux.

Il est possible de repeindre entièrement la baignoire en fonte à l’intérieur ou à l’extérieur avec la même peinture.

 

 

Votre nouvelle baignoire est prête à l’emploi !

Les tomates

La tomate contient de nombreux antioxydants, principalement des caroténoïdes, dont le plus abondant est le lycopene, qui lui donne sa belle couleur rouge.

Il fait en outre baisser le taux de mauvais cholestérol et fait monter le bon. Il contribue aussi à la bonne santé de nos vaisseaux.

 

 

Le chou contient une part importante de vitamine K (une portion contient près de 12 fois l’apport quotidien recommandé), aidant à prévenir les maladies cardiaques et l’ostéoporose. C’est également une bonne source de fibres, de pro-vitamine A, de vitamine C et B9.
Il constitue également une source essentielle de calcium.

 

 

L’aubergine

L’aubergine tire sa couleur riche et intense du nasunin, un nutriment qui aide à lutter contre la propagation des cellules cancéreuses. La peau des variétés rouges contient de grosses quantités d’anthocyane, ce qui fait de l’aubergine un excellent antioxydant

Il est très peu calorique et renferme des fibres alimentaires.

 

 

Le poivron rouge

C’est le légume frais qui renferme le plus de vitamine C : de 146 à 127 mg pour 100 g selon la couleur. Il contient aussi des carotènes et de la vitamine E, formant ainsi le parfait trio anti-oxydant préventif des risques cardio vasculaires.

 

 

Les mûres

Grâce à ses qualités astringentes, ce fruit contribue au maintien de la jeunesse des cellules de l’épiderme. Les mûres préviennent les maladies cancérigènes, cardio-vasculaires grâce à la présence des flavonoïdes qui renforcent les vaisseaux sanguins et aide à la circulation du sang.

Riche en vitamines et oligo-éléments, ce fruit apportera force, énergie et jeunesse à votre corps.

 

 

Le basilic

Excellente source de vitamine K, le basilic peut aider à la coagulation du sang.

Les feuilles de basilic renferment de l’huile essentielle et des tanins. Elles sont également riches en calcium, en phosphore et en vitamines A et C.

L’aérothermie est un mode de chauffage écologique et économique, qui utilise essentiellement l’air, comme source d’énergie. Son impact sur l’environnement est minimal, car limité à l’utilisation d’électricité pour son fonctionnement.

 

La thermodynamie connaît deux fonctionnements :

-       la géothermie qui puise la chaleur dans le sol

-        l’aérothermie qui puise la chaleur dans l’air. Celui-ci est chauffé par les rayons du soleil de manière perpétuelle. L’aérothermie va permettre de récupérer cette chaleur alors même qu’il fait froid.

-

L’aérothermie reste le système le plus performant en matière de chauffage d’autant que l’installation est assez simple. Puisant de l’énergie dans l’air, la pompe à chaleur aérothermique est une sorte de gros ventilateur qui débouche sur un échangeur d’air. Ce système fonctionne comme un système de climatisation inversée pour produire de la chaleur.

 

L’aérothermie fonctionne selon deux principes distincts :

Une pompe à chaleur extrait l’air extérieur puis le réchauffe pour souffler un air chaud à l’intérieur, il s’agit d’une pompe à chaleur Air/Air.

Un autre système existe qui transforme l’air extérieur en eau chaude, c’est le système Air/Eau. Ce système est permet une adaptation dans l’ensemble des maisons, neuves ou anciennes. Le principe de base est de transformer l’air extérieur en chaleur douce transmise à un plancher chauffant ou des radiateurs à accumulation douce.

 

Les pompes à chaleur aérothermiques permettent d’importantes économies d’énergie : certains professionnels parlent d’une réduction de facture de l’ordre de 70%.

 

Une pompe à chaleur aérothermique est un investissement important qui comprend la pompe à chaleur extérieure, le système de diffusion de chaleur dans l’habitat et celui de la production d’eau chaude.

Cette installation atteindra un budget d’environ 15 000 euros. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt sur cet équipement, et l’ensemble est rentabilisé en 5 ou 6 ans. 

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, se félicite de la signature de l’accord de place pour le préfinancement du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi.

Cet accord a été signé par l’Etat, BPI France, le MEDEF, la CGPME, le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts comptables, la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes, la Fédération Bancaire Française et la médiation du crédit aux entreprises.

Cet accord témoigne de l’engagement de tous les acteurs économiques au service d’une réforme majeure pour le rétablissement de la compétitivité française.

Il permettra notamment d’accélérer le préfinancement du CICE pour les entreprises qui souhaitent en bénéficier, auprès de BPI France et des banques commerciales.

 Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce dispositif en contactant un expert-comptable : recevez 3 devis d’experts comptables.

Source : http://www.economie.gouv.fr/

Voici quelques astuces inoffensives pour l’environnement et qui vous seront utiles au jardin:

 

Désherber:

Rien de plus simple que de verser de l’eau bouillante sur vos mauvaises herbes ou bien l’eau de cuisson des pommes de terre. L’eau bouillante à laquelle vous aurez ajouté du gros sel est aussi très efficace.

 

Engrais naturels:

La liste est variée : cendres de la cheminée, du poêle ou du barbecue, feuilles de thé, marc de café ou eau de cuisson des œufs durs ou des légumes.

 

Lutter contre les pucerons :

Il vous suffit de saupoudrer les pucerons de talc, fuite garantie ! Les coccinelles sont également très friandes de pucerons.

Vous pouvez aussi concocter un mélange de savon noir et d’eau à pulvériser sur les plantes.

 

Faire disparaître les limaces :

Diluer de la poudre de nématodes dans l’eau et vaporiser cette préparation.

 

Et les fourmis :

Versez du marc de café à l’endroit ou elles se trouvent ou sur leur passage, efficacité garantie !

 

Rosiers :

Pour des roses éclatantes, il vous suffit d’enterrer au pied de votre rosier une peau de banane, qui va apporter magnésium, azote et fer en se décomposant.

 

Anti-moustiques :

Les plants de tomates sont un répulsif naturel. Placez sur le bord de vos fenêtre des pots de géranium, ou dans la maison disposez des oranges piquées de clous de girofle.

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances et Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur ont officiellement lancé le 22 Mai 2013 le label BPI France Export . Cette nouvelle offre de financement et d’accompagnement est destinée aux PME et ETI afin de faciliter l’export et l’internationalisation, étapes clé de leur croissance. Cette mesure permettra également aux PME et ETI d’améliorer la gestion de leur comptabilité et de leur trésorerie durant leur phase d’internationalisation.

Le label BPI France export, fruit d’un partenariat renforcé entre BPI France, UBIFRANCE et Coface, propose aux entreprises exportatrices :

  •   Un accompagnement à l’international personnalisé et dans la durée :

40 conseillers UBIFRANCE seront présents dans les directions régionales BPI France d’ici la fin 2013. Sept d’entre elles disposent déjà de l’appui d’un Chargé d’Affaires International (CAI) UBIFRANCE.

Une vingtaine de développeurs Coface intégreront le réseau BPI France, afin de distribuer les dispositifs des garanties publiques Coface (Assurance prospection, Assurance-crédit et Assurance investissement).

Chaque Direction régionale BPI France offrira ainsi aux entreprises, en un même lieu, un ensemble de conseils et services personnalisés. Un catalogue commun BPI France, Coface et UBIFRANCE, regroupant les procédures financières est également mis à disposition.

  •  Une offre de financement démocratisée, améliorée et simplifiée :

Simplification des procédures de demandes de soutien des entreprises, suppression des produits concurrents, création d’un “prêt développement export” pour financer le besoin en fonds de renouvellement, amélioration des procédures de préfinancements, de caution, et de change …l’objectif de BPI France export est d’offrir un accès plus facile aux produits financiers dédiés à l’export et d’améliorer leur lisibilité pour les entreprises.

Pour Pierre Moscovici et Nicole Bricq : «Les PME et ETI représentent 57% de nos exportations. L’enjeu principal est de les faire grandir à l’international. Il faut aussi leur donner les moyens de pérenniser leur présence. Chaque année 30 000 entreprises démarrent à l’export et presque autant s’arrêtent. »

 

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce dispositif en contactant un expert-comptable : recevez 3 devis d’experts comptables. 

Source : http://www.oseo.fr/ 

Avec l’arrivée des beaux jours, il est temps de retourner au jardin et de remettre votre pelouse en état, voici quelques conseils simples :

 

Enlever la mousse

La présence de celle-ci indique que votre sol est trop pauvre et trop humide. Pour vous en débarrasser, le meilleur moyen est de lui offrir une bonne fertilisation, en évitant le sulfate de fer.

 

 

Scarifier

L’aération de la terre va permettre notamment de limiter le développement des mauvaises herbes.

 

Passer le rouleau

Le passage du rouleau permettra un meilleur enracinement et nivellera le sol.

 

Fertiliser

La pelouse a tendance à épuiser la terre, il est donc important de lui apporter un engrais qui l’aidera à reconstituer ses réserves et à redémarrer avec plus de vigueur au printemps suivant.

 

Désherber

Utilisez de préférence des produits écologiques, aux endroits qui en ont vraiment besoin.

 

Tondre

Cette dernière étape est importante, elle doit bien sûr être réalisée par temps sec. D’avril à octobre, il faut tondre en moyenne une fois par semaine pour assurer un parfait entretien de la pelouse.

 

-  Elle favorise un développement des racines en profondeur;

-  Elle augmente la résistance de la pelouse à la sécheresse et à la chaleur;

-  Elle maintient l’humidité du sol

-  Elle réduit les problèmes d’organismes nuisibles 

Jean-Pierre Philibert, Président de la Fédération des Entreprises d’Outre-Mer, se félicite des préconisations contenues dans le rapport adopté à l’unanimité par la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale sur le devenir de la défiscalisation outre-mer.

Ce rapport, cosigné par des députés de gauche et de droite, préconise le maintien de l’essentiel du dispositif de défiscalisation, et s’inscrit donc à contrecourant des critiques et lieux communs maintes fois répétés à l’encontre de la défiscalisation.
Ce rapport montre pour la première fois, de façon objective, que la procédure de défiscalisation constitue une aide réelle et essentielle au développement économique des outre-mer et au rattrapage en matière de logements sociaux.

Ses conclusions sont en grande partie celles que les professionnels avaient préconisées :

- Maintien de la procédure de défiscalisation indirecte pour l’ensemble des mécanismes dans les DOM et les COM à autonomie fiscale.

- Maintien de la défiscalisation directe pour les plus petites entreprises dans les DOM remplacé éventuellement pour les plus grosses par un crédit d’impôt après réalisation d’une étude d’impact.

- Relèvement du plafond de réduction fiscale avec création d’un plafond spécifique pour l’outre-mer déconnecté du plafond global

- Nouvelles mesures d’encadrement et de moralisation de la procédure :

- Réduire le seuil de plein droit

- Mieux définir en accord avec les exécutifs locaux, les secteurs et les filières éligibles ;

- Généraliser les procédures de consultation pour obtenir les meilleurs taux de rétrocession ;

- Renforcer les obligations déclaratives sur les projets

- Réglementer la profession de monteurs en défiscalisation

Les députés considèrent donc, et la FEDOM partage cet avis, qu’il est possible de réformer sans démolir l’existant et sans prendre le risque insensé d’une nouvelle crise sociale dont les conséquences seraient dramatiques.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce sujet en contactant un conseiller en défiscalisation : recevez 3 devis en défiscalisation immobilière. 

Source: www.caraibcreolenews.com

Renforcer ses fonds propres et optimiser la gestion comptable sont des conditions importantes du développement des entreprises notamment en période de restriction de l’accès au crédit.


La CGPME propose, depuis plus d’un an, que les PME puissent bénéficier d’un taux réduit d’IS à 19% sur les bénéfices qu’elles s’engagent à incorporer dans leur capital.

Cette mesure plébiscitée par 86% des chefs d’entreprises aurait un impact favorable et rapidement perceptible sur la croissance et l’emploi.

Le Portugal, dans le cadre d’un plan de relance de son économie vient d’annoncer une baisse progressive de l’impôt sur les sociétés de 24 à 10 % pour les entreprises qui investissent.

La Grande-Bretagne et la Suède envisagent une mesure similaire.

Le Portugal montre le chemin à la France pour susciter la reprise plutôt que casser la croissance.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce dispositif en contactant un expert-comptable : recevez 3 devis d’experts comptables. 

Source : http://www.medef.com/medef-corporate.html 

Les mètres carrés sont précieux et il est de plus en plus courant, quand cela est possible, d’agrandir un leu d’habitation en transformant sa cave. Voici quelques conseils qui vous seront utiles…

 

Législation :

Vous devez demander une autorisation à la mairie de votre ville. Une fois cet accord obtenu, vous devrez faire une déclaration de travaux.

A noter que cet agrandissement engendrera un supplément sur la taxe d’habitation ainsi que sur votre assurance habitation.

Assainir :

Une cave est souvent humide et l’assainissement est primordial. Il sera tout d’abord nécessaire de faire un traitement de dératisation. Vous traiterez ensuite les problèmes d’humidité s’ils existent, avec l’aide d’un professionnel.
Appliquez également à titre préventif une sous-couche d’étanchéité sur les murs et sur les sols.

 

Luminosité :

La cave étant généralement une pièce sombre et mal aérée, les sources de lumière et la ventilation sont des points capitaux.
Si votre cave comporte déjà des ouvertures, il suffit de les agrandir, selon les autorisations obtenues.
Les briques de verre peuvent constituer une bonne solution pour les cloisons de votre cave.

Enfin, investissez dans une ventilation mécanique contrôlée de qualité (VMC) pour améliorer l’aération de cette pièce.

 

Isolation :
L’isolation thermique et acoustique consistera à recouvrir le sol d’une chape de béton sèche et à couvrir les murs de laine minérale ou d’autres isolants

écologiques.

 

Il ne vous reste plus ensuite qu’à procéder à la décoration de votre nouvelle pièce !