Archives par mois : septembre 2013

Vous consultez les archives par mois.

La loi Duflot a été très avantageuse cette année pour les locataires, autant que les propriétaires qui bénéficient de la défiscalisation immobilière

La nouvelle loi de défiscalisation immobilière Duflot a été une aubaine pour les propriétaires, d’une part grâce à la réduction d’impôts attribuée par celle-ci. Et d’autre part pour les locataires, qui sont par la même occasion favorisé par rapport aux conditions de cette loi. Cependant, la loi Duflot 2013 a connu de multiples amendements. Certains d’entre eux ont été votés en première lecture par les députés, en attente d’approbation par le Sénat.

Ces modifications visent notamment :

  • Le renforcement de la protection des locataires de plus de 25 ans

Lorsqu’un logement d’une personne âgée de plus de 70 ans était vendu, le bailleur était dans l’obligation de le reloger dans la même zone géographique. Aujourd’hui, cette mesure sera applicable pour tout locataire de plus de 65 ans.

  • La protection des locataires ne pouvant pas acheter leur logement

Certaines sociétés vendent leurs immeubles, appartement par appartement. Parfois, les locataires n’ont pas la possibilité de racheter l’appartement qu’ils occupent. Le nouvel amendement vise à autoriser les personnes dans cette situation à rester dans les lieux.

  • Des règles plus strictes pour la location meublée

Les locations meublées étaient particulièrement visées par la loi Duflot. Ainsi, les loyers des appartements meublés seront davantage encadrés. Le but étant de procurer une protection équivalente à celle prévue en location vide.

  • La nouvelle réglementation des locations à courte durée

Cet amendent cible les locations de courte durée d’une résidence principale, notamment sur internet. Désormais, avant la location du bien le propriétaire devra également obtenir une déclaration sur l’honneur attestant de ces obligations. (A savoir : les personnes qui louent leurs logements pour quelques jours pendant leur absence ne sont pas concernées).

Fotolia_11877654_XS

Développement durable

Dans le cadre du plan de rénovation énergétique de l’Etat, Jean-Marc Ayrault, Cécile Duflot et Phillipe Martin ont mis en place une nouvelle aide visant les logements privés.

 

Selon Jean Marc Ayrault : « Économiser l’énergie c’est utile pour la planète, c’est moins de gaz à effet de serre, c’est la facture énergétique de la France qui diminue mais c’est aussi la facture des ménages qui doit diminuer. »

Cette mesure a donc pour objectif de réduire la consommation des français en énergie et améliorer la qualité de leur logement. Il souhaite ainsi rénover 500 000 logements par an d’ici 2017 et diminuer de 38 % la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment avant 2020.

Selon le décret publié au Journal officiel du jeudi 19 Septembre 2013, la prime s’élève à un montant de 1 350 euros. Elle est attribuée aux propriétaires occupants un logement, souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Les travaux peuvent concerner des travaux d’isolation thermique (murs, toitures,…) ou l’installation d’équipements par un professionnel (pour la production d’eau chaude sanitaire, chauffage ou d’énergie).

De plus, les revenus des demandeurs ne doivent pas dépasser 25 000 euros pour une personne seule et 50 000 euros pour un couple avec 2 enfants. Cependant, pour les foyers les plus modestes, cette prime peut être portée à 3 000 euros.

Elle est accordée une seule fois par foyer et les demandes sont recevables jusqu’au 31 décembre 2015.

450 nouveaux guichets sont prévus à cet effet dans les « Point rénovation info service » répartis sur tout le territoire, en plus d’un numéro attribué, pour toute demande d’information.

À noter : cette prime peut être cumulée uniquement avec le crédit d’impôt pour les dépenses en faveur du développement durable et l’éco prêt à taux zéro.

Pour bénéficier des meilleurs tarifs de couverture santé, il faut comparer les offres des différents organismes ou vous renseigner sur les tarifs préférentiels proposés par la mutuelle d’entreprise par exemple.

Assurance personnes 2

Selon l’Insee, les complémentaires santés représentent 10 % du budget d’un ménage. Il faut donc prendre le temps de bien choisir sa mutuelle parmi les nombreuses offres existantes. À savoir qu’en France il existe plus de 700 complémentaires santé différentes.

Il y en a pour tous les prix : de 5 à 150 euros par mois. C’est pourquoi il est conseillé de bien évaluer ses besoins et de connaitre les détails du contrat choisi afin de comprendre le moindre euro dépensé pour votre mutuelle.

  • Analyser sa mutuelle actuelle

Les employeurs peuvent proposer une mutuelle d’entreprise obligatoire ou pas selon le choix de l’entreprise. Les tarifs proposés sont alors plus attractifs que dans le cas d’une mutuelle individuelle. Cependant, la complémentaire santé n’est pas toujours adaptée aux besoins des salariés. Certains doivent alors souscrire à une autre complémentaire ou à une mutuelle supplémentaire.

  • Bien comprendre le système de remboursement

Privilégier les mutuelles qui affichent clairement les montants de remboursements. Ce qui vous permettra également d’évaluer votre budget exact pour des soins particuliers que vous envisagez de faire.

  • Être attentif aux forfaits optiques et dentaires

Toujours contrôler la prise en charge des frais optique, dentaire et d’hospitalisation. Ces trois soins concentrent généralement les plus fortes dépenses.

  • Contrôler le délai de carence

Le délai de carence correspond à la période entre la souscription et  le début de la prise en charge. Pendant ce délai les frais engagés ne sont pas pris en charge par la mutuelle. Ils ne vous seront donc pas remboursés. Il est nécessaire de négocier cette période voir de la supprimer pour profiter au plus vite de votre couverture santé.

Suite à la catastrophe de Fukushima Daiichi au Japon, le brésilien Mauricio Tolmasquim, directeur de la Energy Research Company, avait déclaré il y a peu que la construction de centrales nucléaires, qui était prévu pour 2030, avait été suspendue.

La préservation de l’environnement n’est plus un secret pour personne surtout quand il faut trouver de nouvelles solutions pour satisfaire une demande croissante de la population. Depuis 10 ans, le Brésil connaît une croissance économique solide et va pouvoir intégrer le marché des nouvelles sources d’électricité propres, peu onéreuses et fiables. C’est pourquoi, les Brésiliens ont préféré abandonner un projet consistant à construire 4 nouvelles centrales nucléaires. En effet, ils ont décidé de remplacer l’énergie nucléaire par de l’énergie éolienne.

Le Brésil va pouvoir revoir ses plans à la baisse en matière de nouvelles centrales nucléaires à cause des préoccupations de sécurité suite à la catastrophe Japonaise. Les économies obtenues vont pouvoir compenser une partie de l’achat de ces éoliennes.

Actuellement, l’énergie nucléaire représente un peu moins d’un pour cent de la production électrique au Brésil, soit la même proportion que les éoliennes. Ce pourcentage va considérablement augmenté d’ici 2025.

Eolienne1

 

Si vous souhaitez obtenir des devis pour l’installation d’éoliennes, rendez-vous sur notre site !

Lors d’une conférence tenue par le directeur de l’institut Frauhofer ISE (organisme Allemand qui est spécialiste dans l’exploration des sciences) la Tunisie a été encouragée à adopter davantage l’énergie photovoltaïque.

La Tunisie est en retard par rapport aux énergies propres et ce, depuis quelques années. Précisons que l’énergie solaire constitue une solution économique et équitable. Nous sommes aujourd’hui dans un contexte de transition énergétique. Ce sont des démarches qui doivent être adoptées par le maximum de pays.

En comparaison avec le pays le plus adepte des énergies solaires (à savoir l’Allemagne), la Tunisie bénéficie de deux fois plus d’ensoleillement que l’Allemagne ! Une aubaine donc pour le  pays d’Afrique du Nord.

C’est pourquoi, la Tunisie a été encouragé dernièrement à revoir à la hausse ses objectifs en la matière pour profiter des effets positifs des énergies solaires. Nous avons souligné le fait que la Tunisie bénéficie de conditions climatiques très avantageuses pour profiter de l’énergie solaire. Il est également important de noter qu’actuellement, le coût des panneaux solaires subit une baisse notable.

Cette conférence ayant pour thématique les perspectives de développement des énergies propres en Tunisie a eu lieu au début du mois de septembre.

handshake and sunlight

 

Si vous avez des questions ou des interrogations, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

L’abri de piscine apporte une réelle valeur ajoutée à votre maison. Esthétique, il vous facilite également la vie en réduisant votre entretien.

 AbriPiscine1

Pour choisir l’abri idéal, il faut bien définir son projet afin de connaitre le budget minimum nécessaire à cet effet. Le modèle d’abri de piscine qu’il vous faut dépendra de certains critères qui sont :

  • La forme de la piscine

La forme et les dimensions représentent  un élément essentiel  pour la conception de votre abri. Voici les différentes catégories de piscine :

-        Les piscines simples (rectangulaires)

-        Celles de formes particulières (romanes, rondes, en L, personnalisées,…)

-        Les piscines à débordement

  • Le budget

Le prix d’un abri dépend également de la technologie choisie :

-        Technique simple : à partir de 4 500  euros

-        Modèle coulissant : à partir de 5 400 euros

-        Modèle télescopique classique et compact : à partir de 6 600 euros

 

  • L’usage de l’abri

L’abri de votre piscine peut s’adapter à vos envies selon si vous voulez :

-        Couvrir et découvrir votre piscine facilement

-        Découvrir complétement votre piscine et stocker l’abri loin du bassin

-        Faire coulisser l’abri selon la saison

-        Vous servir de l’abri comme d’un auvent

 

Si vous souhaitez obtenir un devis pour votre abri de piscine, rendez-vous sur notre site web !

Saviez-vous que Google condamne aujourd’hui les sites qui fournissent du contenu généré de manière automatique ?

Dans le but d’améliorer la pertinence des requêtes recherchées par les internautes, Google, le célèbre moteur de recherche a décidé de punir sévèrement les contenus destinés uniquement à apporter du trafic et à générer des revenus publicitaires.

Vous en avez déjà peut être fait l’expérience : lorsque vous recherchez des informations sur tels ou tels sujets, il est possible que vous tombiez sur des pages sans contenu qui réponde à vos questions. Et pourtant, le lien du site est pertinent, les mots clés qui le définissent également, mais le contenu n’est pas d’une grande valeur.

Ce contenu sans grand intérêt est généré automatiquement par certains sites, dans l’optique de lui apporter davantage de revenu.

C’est pourquoi, pour protéger au maximum les internautes de ces sites sans intérêt notable, Google a choisi d’adopter une politique qui sanctionnera sévèrement les sites qui utiliseront cette technique pour se faire de l’argent et apporter du trafic facilement. Les sanctions seront très certainement relatives à une diminution de la présence dans les premières pages de Google (donc des pénalités de référencement).

Referencement 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions ou des interrogations, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

Il y a un an, le gouvernement avait décidé de mettre en œuvre certaines mesures dans le but de relancer le secteur des énergies renouvelables. Un an après, les professionnels de la branche jugent ces mesures insuffisantes.           

Les mesures prises l’année dernière viennent d’être jugées comme insuffisantes aux yeux des professionnels du photovoltaïque. En effet aujourd’hui, ils demandent des mesures plus efficaces que celles qui ont déjà été prises.

Notons que les raccords en photovoltaïques ont baissé de plus de 70% durant le premier semestre 2013 en comparaison au premier semestre 2012.

C’est pourquoi, il est convenu que le 17 septembre le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) présente une politique de relance destinée aux énergies propres.  Dans cette politique de relance il est prévu de préciser d’une part des mesures destinées à simplifier le cadre réglementaire du photovoltaïque et d’autre part de revoir le contrat avec le gouvernement.

Nous verrons donc d’ici quelques jours les mesures prises par le gouvernement pour redresser la situation et promouvoir davantage cette énergie propre.

Photov2

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez obtenir des devis pour l’installation de panneaux photovoltaïques, rendez-vous sur notre site web.

 

Si vous avez des questions ou bien des questionnements, n’hésitez pas à nous contacter ou à laisser des commentaires.

Bien positionner son site internet dans les moteurs de recherche demande forcement de veiller au référencement naturel de ce dernier.

boutique-en-ligne2

 

Voici quelques conseils pour améliorer le classement de recherche de votre site :

  • Créez des contenus intéressant pour vos utilisateurs et non pas pour les moteurs de recherche. Google n’apprécie pas les sites trop axés référencement gratuit. Il faut donc penser à produire du contenu de qualité.
  •  Facilitez la navigation dans votre site, pensez à mettre en évidence le plan de votre site ainsi que les liens textuels permettant de passer d’une page à une autre. La hiérarchie doit également être claire et lisible.
  • Publiez des contenus de qualité, créez des contenus riches en informations. Pour votre site marchand, décrivez tous vos produits et vos services. N’oubliez pas les descriptifs de vos images appelées « balise image » qui permettent de les identifier par les robots d’indexation de Google.
  • Mettez à jour régulièrement vos contenus en fonction des mots clés sur lesquels vous êtes positionnés, il faut surtout vérifier que les contenus publiés soient à jour. De plus, le choix de mots clés doit évoluer en fonction des recherches effectuées. Il faut donc que les mots clés choisis correspondent aux recherches des internautes et de vos clients potentiels.
  • Créez des URL claire et facile à lire, il faut également faire attention à ce qu’il y ait qu’une seule page par URL pour éviter d’éventuelle redirection.

 

Tous ces conseils de base sont utiles pour optimiser le référencement de votre site. Cependant le référencement naturel d’un site ne se limite pas à ces 5 actions.

 Annoncée le 29 avril dernier, cette mesure est un véritable coup de pouce aux petits patrons. Cette mesure est entrée en vigueur le 9 septembre.

 Savings protection, close up of female hands covering stack of g

Le saviez-vous ? Auparavant, tous les patrons de PME ayant fait faillite étaient fichés. En plus de cela, ils n’étaient pas fichés n’importe où, mais bel et bien à la banque de France. Cela était un véritable frein à entrepreneuriat et à la prise de risque de la part des créateurs d’entreprises. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas !

Ainsi, les entrepreneurs dont la société a fait faillite au cours des trois dernières années ne seront plus répertoriés dans les fichiers de la Banque de France. Cette mesure s’appliquera aux quelques 44 000 entrepreneurs actuellement concernés par l’indicateur 040. En effet, c’est le code que la Banque de France attribuait aux « petits » entrepreneurs ayant déjà connu une liquidation. Ce fichage représente un obstacle pour les entrepreneurs : en effet il est très difficile pour ces entrepreneurs d’obtenir des prêts bancaires pour leur nouveaux projets.

La Banque de France adressera donc aux 44 000 entrepreneurs concernés un courrier leur notifiant que l’indicateur 040 qui leur avait attribué serait supprimé et remplacé par l’indicateur 000.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.