Archives par mois : août 2014

Vous consultez les archives par mois.

Qu’est-ce qu’un TNS, ou travailleur non-salarié?

L’ensemble des artisans, commerçants, professions libérales et auto-entrepreneurs se classent dans la catégorie du travailleur non salarié. Comme tout le monde, ils ont besoin de souscrire une complémentaire santé afin d’être couverts efficacement en cas d’hospitalisation, consultations médicales ou traitements.

N’ayant pas la possibilité de bénéficier d’une mutuelle d’entreprise, les TNS doivent choisir leur contrat. Il est donc important de sélectionner une mutuelle avec des garanties adaptées à son mode de vie et de travail.

Les travailleurs non salariés bénéficient de l’affiliation à la Sécurité sociale mais sont dirigés vers le régime sociale des indépendants (RSI) de façon automatique, dès le début de leur activité. Le remboursement de la sécurité sociale n’est jamais intégral et les prises en charges dépendent du statut des professionnels de santé rencontrés. Les frais d’optique, dentaires et en cas d’hospitalisation peuvent d’avérer très élevés et très peu remboursés dans le système obligtoire. Il est donc nécessaire de souscrire à une mutuelle adaptée aux besoins des TNS en faisant une ou plusieurs demandes de devis en mutuelle professionnelle.

La Mutuelle Loi Madelin

La loi Madelin permet aux travailleurs indépendants de souscrire une complémentaire santé afin de bénéficier du remboursement mutuelle de la part non prise en charge par la sécurité sociale.

La loi Madelin permet de mieux protéger les TNS lors d’un arrêt de travail ou de la perte de leur emploi. Le contrat santé Madelin peut être souscrit à titre individuel ou à titre collectif.

Les travailleurs non salariés constituent une clientèle spécifique, à laquelle les organismes de mutuelles et assurances santé se sont adaptés. Au-delà de l’avantage fiscal offert par le contrat Madelin, les contrats dédiés aux TNS sont souvent avantageux. De fait, certaines mutuelles proposent une prise en charge intéressante des frais d’optique ou de prothèses auditives, ainsi qu’une bonne couverture en cas d’arrêt maladie ou invalidité: des points clés pour les indépendants.

Le coût: il varie en fonction du statut du TNS et du type de prestation demandé, il est recommandé de procéder à une demande de devis en mutuelle professionnelle pour comparer les différentes offres du marché.

La construction d’une maison se fait en plusieurs étapes successives qui sont généralement imposées par les prescriptions de chaque corps de métier qui va intervenir sur sa construction.

Leur définition est fixée par les DTU qui précisent les stades d’avancement des travaux. Cependant il n’est pas rare que ces indications ne soient pas fixées et peuvent évoluer en fonction des événements inhérents au bon déroulement des travaux.

1/ Le permis de construire: il est nécessaire pour démarrer les travaux et fixe l’autorisation d’ouverture de chantier à partir d’une date précise.

2/ Le terrassement: c’est la première opération de chantier qui peut parfois être assez spectaculaire. il s’agit de l’implantation de la maison sur le sol. Il comprends le tracé de la maison mais aussi le dispositif des évacuations diverses et les chemins d’accès éventuels.

3/ Les fondations

4/ Les dalles et maçonnerie: il s’agit de l’ossature de la maison, c’est une opération délicate car il ne faut pas oublier les différents branchements qui seront effectués au fur et à mesure.

5/ La charpente et la couverture: à ce stade, les murs sont construits et c’est la dernière étape du bâtit. Cette étape clos le gros oeuvre de construction et permet de mettre la maison hors de l’eau des éventuelles intempéries.

6/ Les menuiseries: cette étape constitue la mise hors d’air de la maison, elles seront protégées jusqu’à la livraison.

7/ Les finitions extérieures: il s’agit de tous les enduits, bardages et autres produits visant à embellir et isoler la maison depuis l’extérieur.

8/ La Chape: elle intervient après la mise hors d’eau et d’air et elle viendra accueillir le revêtement final.

9/ L’isolation et doublage: cette étape est cruciale avant de démarrer les travaux d’intérieur comme l’électricité.

10/ Les travaux d’intérieur: passage des gaines, plomberie, chauffage, sanitaires et électricité. Puis viennent ensuite les sols, plafonds et murs.

Votre maison est prête à être livrée sous réserve de validation du procès-verbal de réception qui stipule que la livraison est conforme à vos attentes.

Ce document marque le point de départ de la garantie décennale.

L’assurance décennale a été crée et associée avec l’assurance dommage – ouvrage. Elles font référence à la Loi Spinetta et ont pour obligation d’assurance de responsabilité pour les professionnels et de dommages pour les propriétaires.

La combinaison des deux se nomme l’assurance Police unique de chantier en France.

Elle garantit la solidité de la construction, des éléments d’équipements et le risque d’effondrement en cas de vice de construction.

Elle s’applique aussi sur les nouvelles construction des particuliers. Dans ce cas, il est dans l’intérêt du maître d’ouvrage de valider que l’attestation est en cours de validité. Car dans le cas contraire il n’y aurait aucun recours.

Elle s’applique également uniquement pour l’ouvrage de bâtiment et pendant une durée de 10 ans après la réception des travaux (sous preuve d’une signature de réception ou acceptation par le maitre d’ouvrage sans réserves).

La garantie décennale intervient dans 2 cas précis:

1/ vice qui compromet la solidité de l’ouvrage: les fondations par exemple

2/ vice qui rends le bâtiment impropre à sa destination: les canalisations encastrées par exemple

Dans tous les cas, le constructeur conserve à sa charge une franchise qui n’est pas opposable aux bénéficiaire des indemnités.

Les prix commencent à partir de 1250€ par an et peuvent grimper très vite en fonction de la nature des travaux.

Un devis personnalisé en assurance décennale est recommandé afin de connaître le prix exact de cette assurance adaptée à votre société.

La gestion de la paie est un point essentiel dans la gestion des ressources humaines d’une société.

Il est d’usage que le comptable de la société se charge également de la gestion sociale de l’entreprise, mais il est aussi possible de faire appel à un cabinet externe pour sous-traiter ce poste.

L’externalisation de ce poste vous permet de vous simplifier la tache étant donné que la législation est actualisée régulièrement et ses applications sont parfois assez complexe pour qu’un spécialiste s’en charge et assurer au dirigeant qu’il est en conformité avec la loi.

Les principales applications font référence à la convention collective de la société et le code du travail, qui nécessitent d’être à jour.

Pourquoi confier votre paie à un expert?

- pour soulager vos charges de travail

- pour optimiser vos coûts de l’administratif et de logiciel

- pour s’assurer d’être en phase avec vos obligations légales

Comment confier la gestion de la paie à un expert?

- demandez des devis comparatifs en Gestion de Paie à plusieurs experts

- transférez l’historique de votre gestion sociale

- transférez vos variables de paie mensuelle

A tout moment, l’expert se chargera de consulter, modifier, rectifier et vous tenir informé des différentes applications que vous devrez mettre en oeuvre en toute confiance.

Ainsi, vous vous assurez que les paies seront correctement effectuées, les déclarations également et ce poste ne sera plus une problématique pour vous.

Quel coût? Les différentes études font apparaître un prix en moyenne de 20 euros par bulletin de salaire.

Cependant, il peut y avoir des variantes en fonction de de l’effectif de la société, la création de la société, les autres taches confiées à l’expert.

Ainsi il est préférable de demander des devis comparatifs en Gestion de Paie à plusieurs experts afin de connaître le niveau de chaque prestation.

 

Faire appel à un expert-comptable ou à un cabinet d’expertise -comptable c’est choisir un professionnel qui sera force de proposition sur une grande partie des décisions dans la vie de votre entreprise.

Il est donc nécessaire de bien comprendre dans quelle mesure il interviendra pour votre entreprise.

Dans un premier temps, il faut analyser quels sont les besoins de l’entreprise:

- tenue complète de la comptabilité

- établissement des comptes annuels

- déclarations fiscales

- conseils juridiques, fiscaux ou autres..

Cette première étape pourra déterminer quel compétence l’expert-comptable doit impérativement avoir pour pouvoir travailler pour vous et donc le choix se portera vers celui qui rempli la compétence parfaitement. Vous pouvez pour vous aider soit faire appel à une recommandation dans votre entourage soit vous renseigner directement auprès de l’Ordre des experts comptables qui vous orienterons vers les personnes compétentes.

Dans un deuxième temps,  la taille du cabinet:

Il est évident qu’une TPE/PME n’aura pas d’intérêt à faire appel à un grand groupe ou une grosse structure et inversement. Cependant en fonction des besoins établis en étape 1, vous pourrez vous adressez à un cabinet généraliste dans le cas ou vous souhaitez confier une mission d’ordre comptable classique (gestion de la comptabilité complète), et inversement, dans le cas où votre besoin est très précis et nécessite une compétence particulière, il sera recommandé de vous adresser à un expert-comptable spécialisé qui se trouve généralement dans une petite structure.

Enfin, les offres tarifaires:

- les offres varient entre l’île de France et la province

- les forfaits proposés sont souvent annuels

- en moyenne vous trouverez des tarifications entre 30 et 80€ de l’heure en fonction de votre situation géographique

N’hésitez pas à demander des comparatifs gratuits pour l’externalisation de la comptabilité, avec le détail des prestations demandées afin de pouvoir comparer correctement les différents devis.

Le nettoyage pour les entreprises ou les industries se distingue en plusieurs catégories comme le nettoyage de bureaux, de commerces, d’hôtels ou encore d’immeubles.

Les entreprises qui se sont spécialisées sur ce secteur doivent également suivre les contraintes et la réglementation propre à chaque type de nettoyage.

Le nettoyage de bureau peut sembler être le type de prestation le moins contraignant, néanmoins il répond à un certain nombre de normes d’hygiène qui nécessitent de s’adresser à un professionnel de nettoyage de bureau.

Il ne s’agit pas seulement de faire la poussière, vider les poubelles, nettoyer les vitres ou encore passer l’aspirateur. La santé des collaborateurs et l’hygiène des lieux de vie en entreprise sont au cœur des préoccupations des  dirigeants.

Des locaux bien entretenus sont aussi un vecteur de bien-être pour vos collaborateurs et donnent une image positive à vos clients.

Comment bien choisir l’entreprise intervenante ?

-          Quelle est la taille du site sur lequel l’intervention doit être réalisée : s’il s’agit d’une petite structure un seul agent de nettoyage est suffisant, pour une grosse entreprise et/ou avec plusieurs sites alors il faudra faire appel à une structure plus organisée et hiérarchisée, au besoin qui est présente sur les différents secteurs où vous êtes implantés.

-          Le cahier des charges : vos besoins ainsi que vos contraintes de planning, les éléments de sécurité liés à vos sites…

-          La qualité avant tout : exigez plusieurs devis de nettoyage de bureaux de la part des sociétés sollicitées et comparer chacune des prestations pour être sûr de faire le bon choix.

-          N’hésitez pas à demander une visite sur site avant proposition d’un devis.

Quels sont les prix pratiqués :

-          Ils varient en fonction de la prestation demandée (entre 19€ et 25€ le coût horaire)

-          Ils varient en fonction de la complexité du besoin (utilité de machines qui coûtent cher et qui sont utilisées rarement)

-          Le tarif à l’heure se base sur le salaire minimum obligatoire d’un salarié pour un agent d’entretien

-          Privilégiez les forfaits aux missions ponctuelles qui coûtent toujours plus cher

-          Prévoyez des hausses de tarifs sur des plages horaires spécifiques (nuits, weekend…)

-          Les frais de déplacement peuvent être inclus dans le tarif global

 

N’oubliez pas que c’est un élément primordial dans le bien être des collaborateurs qui participent à la réussite de votre entreprise.