La forme juridique du type S.A.R.L est la plus utilisée en France. Elle signifie, société à responsabilité limitée. Sa principale caractéristique est de limiter la responsabilité des associés. Elle a la faculté de s’adapter à un grand nombre de situations c’est pourquoi elle est très utilisée par beaucoup de sociétés.

Les conditions particulières sont :

>> Les associés : au minimum 2 jusqu’à 100 maximum. Il peut s’agir de personnes physiques ou morales.

>> L’engagement financier : le montant du capital social est libre et est fixé par les associés en fonction de la taille, l’activité et les besoins en capitaux de la société. Il faut cependant qu’il soit cohérent avec les exigences économiques du projet. Il n’est pas exclu que la responsabilité personnelle du gérant et des associés soit engagée. Il est nécessaire de se faire accompagner d’un expert-comptable sur ce point. Les apports peuvent être réalisés en espèce ou en nature. A noter que les apports en espèces doivent être libérés d’au moins un cinquième de leur montant au moment de la constitution de la société. Le solde pourra être libéré dans les 5 ans.

>> Le capital peut être variable. Il doit être compris entre un minimum et un maximum fixé par les statuts. Cette option a pour principal avantage l’absence de formalisme pour les opérations d’augmentation ou de diminution du capital.

>> Cas particuliers : une SARL répondant aux critères suivants peut émettre des obligations nominatives : dans le cas où elle a établi les comptes des trois exercices approuvés par les associés et dans le cas où elle a nommé un commissaire aux comptes.

>> La responsabilité : dans le cas d’une association simple, la responsabilité est limitée aux apports, dans le cas d’une gérance, la responsabilité est engagée dans le cadre d’une faute de gestion et au pénal.

>> Fonctionnement : la société est dirigée par un ou plusieurs gérants personnes physiques obligatoirement nommés parmi les associés ou en dehors d’eux. Leur nomination et leurs pouvoirs sont fixés soit dans les statuts soit par un acte séparé. Ils se réunissent au minimum une fois par an en assemblée générale ordinaire (AGO). L’approbation des comptes annuels ainsi que les décisions ordinaires se prennent en assemblée générale à la majorité simple (50% + 1 voix). La minorité de blocage est donc de 50%.

Les décisions de modification des statuts se prennent en assemblée générale extraordinaire (AGE). La cession se passe en 2 temps et les décisions se prennent à la majorité des 2/3 des voix. La minorité de blocage est donc de 33% + 1 voix.

Cas particuliers : pour une SARL constituée de 2 associés égalitaires, en cas de désaccord entre les deux associés, la seule issue est souvent la dissolution judiciaire de la société.

>> Le régime fiscal : la SARL est soumise à l’impôt des sociétés. Le bénéfice fiscal est obtenu après la déduction de la rémunération du ou des dirigeants. Il est cependant possible d’opter pour l’impôt sur le revenu lorsque la société est constituée entre les membres d’une même famille.

>> Régime social des gérants :

Il n’est pas le même selon que l’on soit majoritaire ou minoritaire. Un gérant est majoritaire s’il détient (avec son conjoint et ses enfants mineurs) plus de 50% du capital de la société.

Le gérant majoritaire est rattaché aux caisses des travailleurs non-salariés (TNS).

Le gérant minoritaire : il est « assimilé-salarié » au regard de sa protection sociale (hors chômage). Sa rémunération en qualité de gérant bénéficie du régime de sécurité sociale et de retraite des salariés, mais pas de l’assurance chômage et des dispositions du droit du travail.

>> Régime fiscal des gérants : Quelle que soit leur situation, ils relèvent du même régime fiscal des salariés.

>> Transmission : en cas de cession des parts sociales à des tiers, le consentement des associés est obligatoire. Dans le cas d’une cession entre les associés ou un conjoint ou ascendant ou descendant, c’est totalement libre des associés. C’est sur ce point qu’il convient de vérifier les statuts et d’être vigilant.

Pour résumer sur les principaux avantages et inconvénients :

>> les plus : la responsabilité et limitée aux apports. La structure évolutive facilite le partenariat et le dirigeant à la possibilité d’voir la couverture sociale des salariés. Les charges sociales sont calculées uniquement sur la rémunération.

>> les moins : les frais et formalisme de constitution et de fonctionnement.

Le secteur du télémarketing et plus précisément les métiers du call center, correspondent aux numéros verts ou service d’accueil que de nombreuses entreprises mettent à disposition de leurs clients.

Présent dans les domaines traditionnels de la vente par correspondance par exemple, le secteur s’étend aujourd’hui aux milieux de la banque, de la finance, des assurances, des télécommunications ou même du tourisme. Faire appel à ces métiers exprime une stratégie commerciale visant à établir un contact privilégié avec le client grâce à un contact personnalisé.

Les calls center peuvent être internes à l’entreprise, mais dans les grandes entreprises sont la plupart du temps externalisé. En effet, cela permet de réduire les coûts et de bénéficier d’un service de pointe, de bénéficier d’une veille technologique et de garder le cœur de métier de son entreprise.

Il s’agit d’un marché porteur d’emplois puisque en 2011, on pouvait dénombrer 3500 centres d’appels en France totalisant 250 000 emplois. Ce secteur d’activités est en fort développement et offre de nombreuses perspectives d’emploi notamment en tant que chargé de clientèle, conseiller, standardiste, technicien ou manager. Les centres d’appels interviennent lors de toutes les étapes d’un processus commercial, c’est-à-dire de l’accueil des prospects (premier contact) à la gestion et au suivi client, ce dernier comprenant le service après-vente, le conseil technique, la mise en place de la prestation etc. Les calls center regroupent donc trois type de métiers : commercial, information client et suivi technique.

Autrefois considérés comme métiers d’appoints, ce secteur est aujourd’hui devenu un véritable choix de carrière offrant de nombreuses possibilités d’évolutions ou formant un tremplin vers les métiers du commerce. Depuis l’explosion de l’utilisation d’internet, les métiers du call center ce sont élargie au Web Call Center, permettant une communication pratique et rapide. Cette méthode permet d’assurer une relation interactive entre le client et un conseiller que l’on retrouve notamment dans le secteur de la téléphonie.

On voit souvent sur internet ou on entend que le prix d’un site peu aller du simple au triple si ce n’est pas dix fois le prix. Comment s’y retrouver et quels sont les différences ? C’est ce que véritablement nous allons aborder.

Qu’entend-on réellement par un site internet ?

Beaucoup de questions se posent mais avant celle du prix. Il faut se poser les bonnes questions et avant tout qu’est-ce que vous cherchez à accomplir avec un site internet ? une page, 5 pages ? un blog ? pour quoi ou pour quoi ?

Si vous voulez un site qui va simplement présenter votre activité, sans interaction pour vos visiteurs, alors un site vitrine est ce qu’il vous faut avec des images et des textes.

Si maintenant il s’agit de faire concorder des bases de données, d’intégrer une dynamique où le visiteur interagit et si vous souhaitez le personnaliser alors il vous faudra un site internet  avec plusieurs pages voir une boutique en ligne avec un moyen de paiement.

La question des mises à jour ?

Cette question est cruciale car elle doit être intégrée dans votre réflexion. Que se passe-t-il après la création ? en effet qui vas entretenir votre site et qui se chargera de le surveiller pour éviter tout problème ? Comment l’utiliser… toutes ces question sont nécessaires d’être traitées avec le web designer qui vous a créer le site et sous quels délais.

Cela peut effectivement être inclus dans le service clé en main du site internet  que vous choisissez de créer.

 Le référencement ou pas ?

En avez-vous besoin une fois le site internet crée ? Si vous avez l’intention de vendre à travers votre site, vous allez sûrement être en concurrence avec d’autres site marchands. Si votre activité est très localisée et spécialisée on vous trouvera de manière naturelle si le site est bien fait et avec du bon contenu.

Encore une fois il faut garder cette question à l’esprit pour votre devis de site internet .

 Les prix : quelles sont les différences ?

Vous allez constater des différences de prix considérables pour faire réaliser votre site internet . En fait il y a des raisons économiques somme toute logique. Si vous faites appel à une agence web, le prix sera plus élevé puisqu’on a une entreprise derrière avec plusieurs employés et des charges élevées. Si vous faites appel à un freelance celui-ci sera plus abordable mais il faut alors s’assurer du sérieux et du suivi que propose l’individu. Si celui-ci disparait en milieu de parcours ça peut poser problème.

Ce qui rentre de manière conséquente dans le tarif d’un site internet , c’est sa personnalisation. Beaucoup de web designers utilisent des modèles pour réaliser des site . C’est tout à fait acceptable dans la mesure où on peut à partir d’un seul modèle réaliser des site complètement différents.

Enfin il y a des à-côtés importants qui doivent figurer sur votre devis de site internet : Nom de domaine, hébergement, adresses emails. Qu’est ce qui est inclus et pour combien de temps?

Dans tous les cas vous devrez faire jouer la concurrence en demandant des devis et en faisant varier les offres de création de site internet pour votre service.

Afin de trouver de nouveaux clients, les professionnels du bâtiment se tournent aujourd’hui vers les appels d’offres sur les marchés privés.

Pour le particulier comment et où déposer son annonce ? Pour le professionnel, où trouver ces annonces ?

Le marché des travaux est devenu aux fils des années un marché de plus en plus concurrentiel. L’artisan, dans son univers quotidien, n’a pas le temps d’aller prospecter de nouveaux clients. La majorité fonctionne grâce au bouche à oreille, ou grâce à des plateformes d’intermédiation référencée sur l’Internet. Le site www.fizeo.fr est une plateforme d’intermédiation, et permet cela. Le service FIZEO permet de mettre en relation un demandeur (particulier ou professionnel) avec 3 professionnels.

Le demandeur n’a plus qu’à attendre l’appel des professionnels, le professionnel n’a plus qu’à prendre contact avec l’internaute, prendre RDV et élaborer son devis. Attention professionnels, votre travail ne s’arrête pas là, la seconde phase, qui n’est pas des moindres, est la relance afin de finaliser votre vente.

On pourrait se demander si tous les secteurs d’activités sont concernés : la réponse est oui. Que vous ayez un besoin en Habitat pour tout ce qui construction, rénovation, chauffage, aménagement extérieur, travaux de peinture etc ; en Finance pour tout ce qui étude en défiscalisation ou même en rachat de crédit ; les professionnels sont eux aussi concernés : externalisation de la comptabilité, création de site internet ou encore système de sécurité pour vos locaux commerciaux… N’hésitez plus, demandez votre étude sur www.fizeo.fr

Pour trouver de nouveaux clients dans le bâtiment ce n’est pas toujours facile. Les artisans et auto entrepreneurs dans les travaux le savent bien. La crise en est pour beaucoup bien que la tendance aux travaux de rénovation est de plus en plus forte.

Il existe de nombreux moyens qui permettent de trouver de nouveaux chantiers et donc de faire prospérer votre affaire. Voici les différentes méthodes :

>> le réseau : c’est le premier des moyens et c’est le moins cher puisqu’il vous suffit de faire marcher le bouche à oreille. Comptez sur tous les prescripteurs existants : les autres professionnels du bâtiment intervenant sur le même chantier que vous, vos clients et autres apporteurs d’affaires qui sont menés à exister sur un projet. Vous pouvez élargir ce réseau aux agences immobilières et services d’aides à domicile pour vous faire connaître.

>> les entreprises du bâtiment : contacter les particuliers n’est pas toujours facile après une journée de travail et n’est pas donné à tout le monde. Faites vous connaître auprès des entreprises du bâtiment qui pourraient être intéressées par vos services en sous traitance. Elles vous apporteront des contrat de manière régulière lorsqu’il s’agit de construction de maisons ou appartements.

>> les permis de construire : vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie pour recevoir les derniers permis de construire et les coordonnées des propriétaires afin de les contacter pour proposer vos services.

>> la publicité : en tant que professionnel local, c’est dans votre environnement que vous devez vous faire connaître. Utiliser la publication de prospectus a distribuer dans les boîtes aux lettres et déposez des petites annonces à différent endroits de passage (mairie, commerces…)

>> internet : soyez présent sur internet ! il existe différentes manières d’y parvenir : créer un site web ou une page web pour vous faire connaître. Vous pouvez également vous faire connaître en utilisant les services de fizeo.fr qui vous permettra de recevoir directement des contacts qualifiés pour trouver des chantiers proches de chez vous ou encore s’inscrire gratuitement à l’annuaire des professionnels sur le site.

Avec ces différentes méthodes, vous n’aurez plus à vous demander comment trouver de nouveaux chantiers et il faudra surtout savoir bien gérer son planning ! N’oubliez pas de proposer des tarifs compétitifs et un service de qualité pour garder vos clients.

Le coworking, littéralement « travail coopératif » ou « cotravail » rassemble deux idées : un lieu de travail partagé et un réseau d’échange entre professionnels.

Le premier coworking a vu le jour à Paris en 2008, et depuis, ces lieux de travail se développent sur tout le territoire en regroupant près de 200 à travers la France spécialement dans les grandes villes.

Pourquoi un tel développement ?

Avec le déploiement des travailleurs indépendants, un marché s’est créé.

Le coworking est plus qu’un espace de travail partagé, il permet aux professionnels d’échanger avec d’autres. Cela permet grâce à la coopération de chacun de développer la créativité, d’échanger sur des sujets communs et de dynamiser le travail de tous.

Il répond également à la problématique de coût, en effet, cela permet de limiter les dépenses immobilières : économie de temps, gestion, pas de bails à payer etc…

Quels avantages pour les entreprises proposant du coworking ?

- Réponse à un besoin : pour les indépendants n’ayant pas de bureau et désireux d’avoir un lieu de travail
- Optimisation d’un espace non utilisé
- Dynamisation de l’entreprise, création d’une communauté favorisant l’échange et la collaboration

A l’heure où l’air des panneaux solaires ou photovoltaïques sont en berne, l’aérovoltaïque se développe et innove sur le solaire !

On n’arrête pas avec les nouvelles technologies et même dans le domaine des énergies renouvelables chaque année à sa mode. Comprendre comment ça fonctionne et a qui est-ce destiné c’est l’objet de cet article !

Comment ça marche ?

Le R-Volt, c’est son autre nom plus commercial, est un système qui valorise les deux faces des panneaux solaires. D’un côté, l’électricité photovoltaïque est produite. Cela permet donc de l’utiliser ou de la revendre partiellement ou en totalité en fonction de sa volonté. Et de l’autre côté, l’air extérieur est aspiré sous les capteurs aérovoltaïques afin d’être exploité pour le confort de l’habitat (en refroidissant l’air l’été et en chauffant l’hiver).

Grossièrement il s’agit d’un mix entre une pompe à chaleur et des panneaux solaires. L’objectif es d’allier confort et énergie en un même dispositif.

L’électricité photovoltaïque est produite à haut rendement et une gaine innovante collecte l’air chaud habituellement perdu avant de le diriger vers un module de ventilation. C’est le R-VOLT. Il centralise tous les flux d’air pour les restituer sous forme de chauffage ou de climatisation. Un système d’assainissement est également opérant pour garantir confort dans l’habitat.

La diffusion se fait par un système de bouches d’insufflation qui sont intégrées esthétiquement dans votre l’habitat afin d’attendre tout le confort dans une maison. Ce système intelligent est doté d’un chauffage central avec thermostat digital pour garantir la température idéale pour votre intérieur. Ainsi ce système permettra également de faire des économies d’énergies.

Plus l’installation du système concerne une grande superficie plus le système sera rentable.

Par exemple, le R-volt assure jusqu’à 50% de la couverture des besoins en chauffage pour une maison de 120m2 et peut produire jusqu’à 4000 Kwh d’électricité soit la possibilité de revendre pour 1500€ par an à EDF en électricité.

Un installation simple peut représenter au moins 13000€ HT pose comprise.

Qu’on cherche l’amour, son futur employeur, ses anciens camarades de classe ou même à espionner ses collègues, les réseaux sociaux sont partout et on en a pour tous les goûts.

Aujourd’hui, on peut chatter d’un bout à l’autre de la planète en temps réel, montrer nos photos de vacances à nos amis et même déclarer notre humeur du jour au monde entier.

Chaque envie, chaque besoin connait sa ou ses solutions :

-        Envie de partager vos humeurs, vos photos, vos activités ?

Facebook, Twitter, ou même Instagram seront là pour vous ! Créez votre compte, cherchez vos amis, votre famille, vos anciens camarades de classe et partagez avec eux tout ce que vous souhaitez. Vous pourrez même combler votre curiosité et en apprendre autant sur eux…

-        Célibataire, vous cherchez l’amour ou simplement à faire de nouvelles connaissances ?

Badoo et ses 198 millions d’inscrits est le site gratuit qui géo localise votre position et vous propose les hommes et les femmes répondant à vos critères de recherche, dans le même principe on trouvera Adopteunmec qui donne le pouvoir aux femmes avec son système de supermarché ou même pour les plus ambitieux le fameux Meetic qui vous demandera de sortir la carte bancaire en échange d’une garantie de qualité.

-        Amis, on est parés ; amour, on est « casés » mais le travail ?

Dans certains domaines professionnels (pour pas dire tous…) le réseau est primordial et certains ne l’ont pas oublié comme Viadeo ou LinkedIn qui vous permettent de garder contact avec vos anciens collègues, et suivre l’actualité des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé mais aussi de partager des idées, exposer votre situation actuelle et susciter l’intérêt des recruteurs. Les possibilités sont nombreuses afin de se créer un grand nombre de contacts pertinents avec notre domaine.

Indispensables ou presque de nos jours, les réseaux sociaux se sont généralisés au fil des ans et comptabilisent 80% d’inscrits sur le seul territoire français selon Inforgraphie.

On retiendra un point commun entre chaque réseaux sociaux qui est que comme indiqué par leur dénomination, leur but premier est de favoriser les rencontres.

 

On entend parler de plus en plus de technologies 2.0 avec des évolutions sur les échelons supérieurs vs 3.0 voire même 4.0 mais appliquée au web que cela signifie-t-il ?

Ces différentes versions correspondent à différentes génération constatées par une évolution de l’utilisation ou la technologie. Pour le web cela marque les 3 grandes phases de la génération.

Quelles sont-elles ?

Au démarrage, la version 1.0 représente les sites de première génération. Ce sont tout simplement des contenus qui sont produits sous formes de pages internet et hébergées par une entreprise ou une personne. Cela peut être comparé à des documents en lignes qui permettent à tout un chacun de les consulter, de travailler voire même de les modifier en ligne. Le web 1.0 est la mise en ligne de l’information sur la toile de manière très basique.

Le web 2.0 est arrivé plusieurs années après.  Il est appelé aussi le web participatif ou collaboratif et vise à intégrer l’utilisation de chaque consommateur ou utilisateur sur différents supports comme les réseaux sociaux, les sites de partages ou forum par exemple. L’utilisateur devient acteur et réalise parfois lui-même le contenu (texte, image ou video comme sur youtube). Sans connaissance particulière du web il est amené à enrichir ces supports grâce aux technologies simplifiées.

Cette nouvelle ère du web est devenue incontournable dans les stratégies commerciales en lignes ou les stratégies marketing.

Pour aller plus loin, la nouvelle ère actuelle dite le web 3.0 est une démarche qui vise à simplifier le parcours de l’internaute voir d’anticiper son besoin. Elle est appelée web sémantique ou web marketing et utilise des technologies qui adaptent en temps réel le contenu et la navigation d’un site internet en fonction du profil, des désirs et du comportement de l’internaute.

C’est une démarche pour certain plus intrusive mais qui vise au maximum à simplifier les recherches sur le net.

Quand le 2.0 participait pleinement aux stratégies commerciale, le 3.0 est un élément incontournable des stratégies marketing.

Cependant, ces nouvelles technologies sont devenues très complexes et permettent aujourd’hui de dégager un profil par internaute a partir de la consultation des pages qu’il visite, de sa participation sur les réseaux sociaux, voir même de sa localisation du fait des adresses ip, cookies et données enregistrées via les nouveaux terminaux.

On ne saurait imaginer le web 4.0 qui pourrait demain devenir une intelligence artificielle…

Poseur installateur de menuiseries, fermetures et équipements c’est un métier. Menuiseries Bois, PVC, ou Aluminium sont destinées à la protection des bâtiments, à se préserver des intempéries, permet une protection acoustique mais également anti intrusion lors des constructions.

Dans un monde où chacun peut se considérer artisan menuisier, il existe depuis 2009 une certification permettant de garantir les capacités du professionnel : La certification Pose de menuiseries extérieurs ou alors des Formations diplômantes à l’AFPA.

CERTIFICATION POSE DE MENUISERIES EXTERIEURS

Cette certification est une initiative de l’Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures (UFME) en collaboration avec Bureau Veritas Certification. Le but est d’assurer l’activité de pose. IL existe un référentiel de certification.

Comment obtenir cette certification ?

  1. Prendre contact avec Bureau Veritas Certification
  2. Remplir le dossier de recevabilité – Si conforme aux niveaux des éléments, alors se déclenche un audit de certification
    • Engagement relatif à l’organisation
    • Evaluation des compétences de l’équipe de pose

Suite à cet audit et la levée des non conformités qu’il pouvait éventuellement avoir, la certification est valable pour une durée de 3 ans. Tous les ans, un audit de suivi est réalisé. Il est recensé à date, environ 60 entreprises certifiées.

Que contient la formation ?

Attention, la formation ne permet pas d’obtenir la certification, mais elle aide les entreprises postulantes à être raccord avec le référentiel.

La formation se déroule sur 2 jours et comprend : une partie sur l’organisation de l’entreprise et une partie pratique sur chantier.

Quel est l’intérêt de cette certification pour les installateurs ?

Le marché de la pose de menuiseries est en pleine augmentation. Il est donc difficile pour le particulier de déterminer quel professionnel pourra lui fournir un travail de qualité. Le marché étant très concurrentiel, la certification marque la différence : gage de qualité et de savoir-faire.

FORMATION DIPLOMANTE POSEUR INSTALLATEUR DE MENUISERIES, FERMETURES ET EQUIPEMENTS

Cette formation d’une durée de 7 mois environ se compose en 4 modules + 3 périodes en entreprises :

  1. Intégration. Accueil, présentation
  2. Module 1. Poser des menuiseries extérieurs et des bardages bois
  3. Présence en entreprise
  4. Module 2. Poser des fermetures extérieurs et protections solaires
  5. Présence en entreprise
  6. Module 3. Poser des éléments de protection
  7. Module 4. Poser des terrasses en bois
  8. Présence en entreprise
  9. Session de validation