Les vacances c’est bien…sauf quand un empêchement de dernières minutes vous oblige à annuler votre voyage. Pour cela, l’assurance annulation voyage permet couvrir tout ou une partie des frais déjà engagés. Voici les éléments essentiels à savoir !

La souscription

Lorsque vous réservez un vol ou un billet de train, l’assurance annulation voyage vous est souvent proposée. Vous pouvez y souscrire dès l’achat et jusqu’à trois jours après. Sachez que cette garantie peut se faire auprès de l’agence de voyage comme d’une compagnie.

Le fonctionnement

La somme qui vous sera remboursé augmente au fur et à mesure que la date du départ approche. Par conséquent, si vous annulez votre voyage plus de 30 jours avant, vous ne réglerez que les frais de dossier, soit entre 20 à 30 € par personne. Si l’annulation a lieu entre 30 et 21 jours avant, on vous remboursera 75 % du montant total ; entre 20 et 8 jours avant, ce sera la moitié et à moins d’une semaine, seulement 25%. Par contre, si vous êtes forcé de suspendre votre séjour 48 heures avant le départ, vous ne serez pas indemnisé.

Les garanties

L’assurance annulation voyage concerne :

  • un évènement grave dans votre logement (dégâts des eaux, incendie, etc…)
  • un accident
  • une maladie
  • le décès d’un proche
  • un licenciement économique
  • un nouvel emploi
  • une convocation administrative
  • un examen de rattrapage

Il existe aussi de nouvelles options pour encore plus de sécurité fasse à l’annulation de votre séjour. Notamment les « forces majeures » comme les éruptions volcaniques ou l’option « avion raté » si le transport qui vous emmène à l’aéroport a été retardé.

 Attention, bien qu’elle prenne en compte une large palette d’empêchements, cette assurance comprend aussi certaines exceptions. Ainsi, elle ne couvre pas les évènements prévisibles au moment de la souscription comme un accouchement, la rechute due à une maladie ou encore le décès d’une personne gravement malade. Les conditions diffèrent d’une agence à une autre !

L’application

Afin d’éviter toute sorte d’arnaque à l’assurance, l’agence en question vérifiera la véracité de vos conditions d’annulation.

Ainsi, si l’annulation est due à un problème de santé, vous devrez fournir un certificat médical de votre médecin traitant. Un accident devra être certifié par le docteur ou le chirurgien qui vous aura soigné. S’il s’agit plutôt d’une annulation professionnelle, votre employeur se chargera de vous donner une attestation.

En savoir plus sur les assurances, cliquez ici

Ça y est, l’été est enfin arrivé, synonyme de soleil, de détente et de baignade ! On imagine facilement les longues journées à profiter des piscines et beaucoup moins à la sécurité qui l’accompagne.

Tous les étés, les piscines sont les témoins de nombreux accidents. Les principales victimes sont généralement les enfants. D’ailleurs, on ne compte plus le nombre de noyades de jeunes chaque année. Quelques secondes de négligence peuvent être fatales pour un enfant.

Alors, depuis 2004, le gouvernement a mis en place des normes de sécurité très strictes pour protéger les enfants. En effet, toutes les piscines enterrées ou semi-enterrées privées et situées en pleine air doivent être équipes d’un système de sécurité. Il existe 4 dispositifs : barrières, bâches, abris et alarmes. Il suffit de choisir celui qui correspond le mieux à votre situation.

Les clés de ces dispositifs de sécurité

Les barrières de sécurité ont pour principe d’empêcher l’accès au bassin aux enfants de moins de 5 ans sans l’accompagnement d’un adulte. Elle est régie par la norme NF P 90-306.

Les bâches permettent d’éviter la noyade liée à une chute accidentelle d’un enfant dans la piscine. Ce dispositif doit obligatoirement supporter le poids d’un enfant jusqu’à 5 ans et peuvent parfois résister à celui d’un adulte.

Les alarmes doivent détecter le passage d’un enfant de moins de 5 ans. Si c’est le cas, le système se déclenche et lance une alerte sous forme de sirène. Sachez qu’il existe un modèle de détection d’immersion, repérant une chute.

Les abris ferment l’accès aux piscines aux enfants de mois de 5 ans. Les adultes gèrent ainsi l’entrée et peuvent poser un cadenas si besoin.

Ces dispositifs sont donc essentiels pour protéger la vie de votre enfant. Mais attention, un enfant de cet âge-là doit être aussi accompagné dans la vie de tous les jours avec un siège voiture, des sécurités aux prises…

Faites votre demande de devis piscine en ligne dès maintenant ! C’est gratuit.