Archives par tags : Sécurité

-       Les escaliers droits : ces escaliers possèdent des marches rectangulaires et ne changent pas de direction, ce sont les plus faciles à réaliser puisqu’il relie directement deux étages sur un seul axe.

-       Les escaliers tournants : les marches sont toutes différentes, l’escalier peut tourner d’un quart de tour, d’un demi-tour ou d’un tour complet.

-       Les escaliers en colimaçon : l’escalier est réalisé autour d’une colonne centrale ou autour d’un noyau évidé.

Il existe des normes sécurité à respecter : la rampe doit avoir une hauteur minimum de 90 cm pour l’escalier et 100 cm minimum pour le palier. La pose d’une rampe dans l’escalier n’est pas obligatoire mais fortement conseillée.

L’écart entre les barreaux verticaux doit être de 11 cm au maximum.

Afin d’avoir un confort lors de la montée, les marches doivent avoir une hauteur entre 17 et 21 cm. Il est préférable d’éviter les contremarches. Prévoyez une largeur d’escalier d’au moins 70 cm.

Différents types de matériaux peuvent être utilisés : bois, béton, alu, inox, pierre ou acier…

Vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA à 10%, à condition que les travaux soient réalisés par un professionnel du bâtiment et que votre lieu d’habitation soit achevé depuis plus de deux ans.

Vous pouvez choisir un escalier standard de série, un escalier en kit qu’il vous suffira d’assembler et l’escalier sur-mesure.

La télésurveillance consiste à surveiller à distance votre habitation, vos locaux professionnels. Une alarme est installée sur place, et quand elle est activée durant votre absence, le centre de télésurveillance reçoit un signal en cas d’intrusion.

En général, une sirène d’alarme retentit à votre domicile en as d’alerte, tandis qu’en même temps le centre de télésurveillance est alerté.
Celui-ci appelle à votre domicile et s’il s’agit d’une fausse alerte, un code secret vous sera demandé afin de vérifier votre identité. Si le code donné est faux ou si personne ne répond, un agent de sécurité se rendra à votre domicile. S’il constate quelque chose de suspect ou une effraction, il peut être amené à faire venir les forces de l’ordre.

Les systèmes de télésurveillance permettent également de détecter des incendies ou de suivre des patients à distance.

En général, un contrat avec un abonnement est souscrit, et le coût mensuel est d’environ 15 à 20 euros.

La télésurveillance se combine avec des alarmes de différents types :

-capteur de position

-capteur de son

-capteur d’images

Des études prouvent qu’une habitation protégée permet de diviser par quatre les risques de cambriolages. Cette surveillance s’exerce 24H/24 et 7J/7.

N’hésitez pas à consulter différents professionnels de la télésurveillance : un devis précis et personnalisé sera établi à votre domicile, selon vos attentes, votre budget.

Le matériel installé peut être acheté ou loué. Comparez bien toutes les offres car certains déplacements des agents de sécurité en cas d’alerte seront facturés en plus ; il est donc important de vérifier toutes les prestations incluses dans l’abonnement afin d’éviter les mauvaises surprises.

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, l’installation d’un système de vidéosurveillance présente de nombreux avantages.

 videosurveillance_1

Outre la sécurité qu’elle peut apporter, la vidéosurveillance présente de nombreux atouts. En effet, un système de vidéosurveillance est tout d’abord un outil de dissuasion. Ainsi, les personnes malveillantes peuvent rebrousser chemin à la seule vue de caméras de vidéosurveillance.

De plus, en cas d’intrusion ou d’effraction, la vidéosurveillance est utilisée comme preuve. C’est un moyen irréfutable de prouver que le délit à bien eu lieu. Les bandes enregistrées par les caméras sont souvent d’une grande utilité pour retrouver les malfaiteurs.

La vidéosurveillance permet également de rassurer les propriétaires des lieux. Ces derniers peuvent en effet bien souvent avoir accès aux images filmées. De plus, grâce aux avancées technologiques, on peut adapter le type de caméras à divers besoins : caméras infrarouges pour filmer dans l’obscurité, capteurs de chaleur, capteurs de son, etc.

Alors n’attendez plus, équipez vous d’un système de vidéosurveillance !

La vidéosurveillance est un équipement en vogue dans les entreprises. En effet, les systèmes de vidéosurveillance permettent d’améliorer la sécurité des employés mais sont également un moyen d’optimiser le fonctionnement d’une entreprise. Cependant, certaines règles établies par la CNIL doivent être respectées….

Outdoor surveillance cameras

Equipement phare pour assurer la sécurité des entreprises, les dispositifs de vidéosurveillance sont soumis à une réglementation stricte. Ainsi, si les équipements de vidéosurveillance sont légitimes pour assurer la surveillance, ils sont cependant limités lorsque des personnes entre en jeu. En effet, via ces systèmes, les employés sont amenés à être sous constante surveillance. Quelles sont les règles à respecter ?

Une entreprise peut installer des caméras de surveillance pour assurer la sécurité de ses locaux. Les caméras doivent être disposées dans les voies d’entrées et de sorties, au niveau des issues de secours ou des zones de circulation. Ces caméras peuvent également être disposées de manière à filmer des zones où de la marchandise de valeur est stockée. En revanche, une caméra de surveillance ne peut être disposée de manière à filmer un employé à son poste de travail (sauf cas particuliers, par exemple si l’employé est amené à manipuler de l’argent). Ces mesurent traduisent le principe de droit au respect de la vie privée. Ainsi, des caméras de surveillance ne peuvent être disposées en salle de repos ou encore dans les locaux des représentants du personnel.

De plus, l’entreprise ne peut conserver les images pendant plus d’un mois. En effet, quelques jours suffisent pour effectuer des vérifications sur les bandes enregistrées. En cas d’incident repéré, les images relatives sont extraites du fichier et conservée le temps de la procédure (si une procédure pénale ou disciplinaire est engagée).

Enfin, en fonction du type de lieu surveillé, les formalités à accomplir diffèrent : Si les caméras sont installées dans un lieu non ouvert au public, l’entreprise doit effectuer une déclaration auprès de la CNIL. Si les caméras sont installées dans un lieu ouvert au public, l’entreprise doit préalablement obtenir une autorisation de la préfecture. De plus, avant d’installer un système de vidéosurveillance, l’entreprise doit consulter les représentants du personnel.

Il est à noter que les employés et les visiteurs doivent être informés qu’elles entrent sur une zone surveillée. L’entreprise doit ainsi disposer de manière visible un panneau informant de l’existence du dispositif. Ce panneau doit comprendre le nom de responsable du dispositif et la procédure à suivre pour avoir accès aux enregistrements.

En cas de nom respect de ces conditions, une procédure peut être engagée contre l’entreprise.

L’installation d’un système d’alarme n’est pas encore obligatoire pour les particuliers. Cependant certaines compagnies d’assurance l’exigent dans leur contrat.

 

Dans le cadre de certains contrats multirisques  et selon la valeur de vos biens (en général plus de 10 000 euros), certains assureurs peuvent exiger l’installation d’un système d’alarme  sous peine de conditions suspensives.

Votre assureur pourra ainsi refuser de vous couvrir si les normes de sécurité minimales demandées ne sont pas respectées. A contrario, si vous souhaitez installer un système d’alarme sans obligation de la part de votre assureur, il faut l’informer. Il aura la possibilité de réduire le montant de vos cotisations ou d’annuler les franchises prévues au contrat en cas de cambriolage.

Quel que soit le système d’alarme choisit, le CNPP (Centre national de prévention et de protection) et l’Afnor (Association française de normalisation) vous recommandent  la norme NF A2P qui certifie la qualité des produits. Il existe 3 niveaux de protection, qui varie en fonction du type de logement et de la valeur des biens de l’habitation.

Certes, il n’existe pas actuellement de loi en vigueur qui impose l’installation d’une alarme chez les particuliers. Mais les compagnies d’assurance demandent à leurs assurés de prendre certaines précautions :

  • Utiliser des coffres forts pour sécuriser leurs objets de valeur.
  • Toujours fermer les portes et fenêtres de votre maison même si vous ne vous absentez pas longtemps.
  •  Prévenir la gendarmerie si vous compter vous absenter pour une longue durée.

En cas de sinistre, votre assureur pourra vous demander un certificat de conformité de l’installation du système d’alarme. Pour cela, il faut que votre matériel réponde aux exigences techniques  de la règle APSAD R81. Le certificat peut vous être remis par des installateurs professionnels agréés.

 

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce sujet en faisant appel à un installateur d’alarme : recevez 3 devis en installation d’alarme.

Aujourd’hui les larges ouvertures sont privilégiées dans les constructions contemporaines.

Les films adhésifs vous permettent d’optimiser et protéger ces baies vitrées. Ils s’appliquent facilement sur n’importe quelle surface vitrée et répondent à de nombreux besoins:

 

- Economies d’énergie : les fenêtres jouent un rôle important dans la régulation de la chaleur et de l’énergie dans votre maison. Des études révèlent que  presque 50% de l’énergie consommée est gaspillée par perte/gain de chaleur dus aux vitrages non-traités. Traiter vos vitrages vous permettra de faire baisser les coûts de chauffage et de climatisation.

 

- Sécurité : toute intrusion rapide est ralentie voire dissuadée par une fenêtre protégée par un film

 

- Confort : les vitres traitées avec des films anti-UV vous permettent de préserver la couleur de vos meubles, vos tissus d’ameublement et vos tapis, et vous aident à protéger vos biens de la décoloration et du vieillissement.

 

- Isolation : discrets, ces films vous protègent du vis à vis tout en préservant la luminosité de vos pièces.

 

- Décoration: ces films permettent également de supprimer rideaux, stores ou voilages et s’adaptent à tous les styles.

 

 

En général, les films les plus utilisés sont les films non réfléchissants teintés ou clairs. Leur objectif est d’assurer un haut degré d’intimité ou bien de réduire les rayons du soleil (protection solaire contre les ultraviolets).

 

Si vous rénovez une maison, les traitements de vitrage peuvent vous éviter de changer les fenêtres tout en améliorant le bilan énergétique.

L’installation d’un système de télésurveillance de maison se fait sur une alarme équipée d’un transmetteur téléphonique. Elle peut donc s’ajouter à une alarme filaire ou à une alarme sans fil.
Lors d’une effraction dans votre domicile, l’alarme alerte la société de télésurveillance par le biais du transmetteur téléphonique. La sirène se déclenche pour faire fuir l’intrus.

Le centre de télésurveillance va procéder à un contrôle et en cas de nécessité, va effectuer un appel téléphonique vers votre logement.

Suivant le contrat de télésurveillance signé, la société peut soit vous prévenir, soit prévenir une personne choisie ou envoyer un agent spécialiste de l’intervention à votre domicile.

 

Le système de télésurveillance est composé :

de capteurs ainsi que d’une alarme reliée à une société de télésurveillance par transmetteur téléphonique.

 

Il existe différents types de capteurs qui s’adaptent à toutes les situations :

- anti-intrusion :

- détecteurs de mouvement

- détecteurs d’ouverture

- détecteurs de bris de vitre

- détecteurs de présence

- capteurs de sons

- détecteurs d’animal : permet la compatibilité d’un animal avec un système de télésurveillance.

- détecteurs d’incendie

- détecteurs de chaleur

- détecteurs de fumée (ces derniers seront obligatoires à partir de mars 2015)

 

Il faut prévoir un budget de 100 à 150 € TTC pour l’installation de votre système de télésurveillance.

Ensuite l’abonnement mensuel varie suivant les prestations choisies

La responsabilité civile correspond à l’obligation de réparer les dommages causés à autrui. Ce dommage peut résulter, par exemple, d’une imprudence.

La responsabilité civile peut s’assurer. C’est alors l’assurance qui se substitue au responsable, c’est-à-dire à l’auteur du dommage, pour indemniser la victime.

 

La garantie responsabilité civile souscrite couvre les dommages aux tiers :

- causés par votre faute, par imprudence ou par négligence,

- commis par vos enfants, s’ils vivent sous votre toit (les enfants majeurs vivant sous votre toit sont en principe également couverts),

- causés par vos ascendants vivant sous votre toit,

- causés par vos préposés (femme de ménage, jardinier, baby-sitter…),

- causés par vos animaux, ou ceux que vous gardez,

- causés par les objets que vous possédez, ou avez empruntés ou loués,

du fait du logement dont vous êtes propriétaire, (par exemple du fait d’un défaut d’entretien ou d’un vice de construction, même si le logement est inoccupé ou loué).

 

 

Certains dommages ne sont pas couverts par la garantie. Il s’agit notamment :

du dommage que vous causez à vous-même ou à vos proches, du dommage que vous causez intentionnellement à autrui, du dommage causé par un chien qualifié de “dangereux”, du dommage causé par un véhicule à moteur, de vos activités professionnelles (assurances spéciales).

Certaines de ces exclusions peuvent cependant faire l’objet d’un contrat spécifique.

 

Le rôle de l’assurance consiste à se substituer au responsable pour indemniser la victime.

A défaut d’assurance, le responsable doit dédommager lui-même la ou les victimes.

 

Généralement, la garantie responsabilité civile couvre le souscripteur du contrat, ainsi que toute personne résidant en permanence au domicile de celui-ci ; ses enfants même majeurs célibataires, et/ou ceux de la personne vivant avec lui.

Selon les contrats, mêmes les enfants célibataires qui ne vivent pas habituellement au domicile de l’assuré, peuvent être couverts, par exemple lorsqu’ils poursuivent des études sans exercer de profession.

 

Vous pouvez souscrire une assurance spécifique, dite “responsabilité civile vie privée”. Cependant, si vous avez souscrit une assurance multirisques habitation,  cette garantie est incluse dans votre contrat.

Certaines assurances obligatoires comprennent une garantie limitée de responsabilité civile, notamment :

- l’assurance voiture

- l’assurance locataires

1/ La première chose à faire est l’installation d’un anti virus ainsi qu’un anti-spyware sur votre ordinateur. Il est important d’effectuer les mises à jours toutes les semaines.

 

2/ Vérifiez la fiabilité du site sur lequel vous allez faire un achat, car il n’est pas sûr que vous connaissiez les 52.000 boutiques virtuelles françaises. Plusieurs choses à faire : chercher l’adresse de la société, son numéro de téléphone, puis noter les délais de livraison. Tout doit figurer clairement sur le site.

 

3/ Vérifiez les conditions de paiements : même si le site est fiable, il faut redoubler de vigilance lorsqu’on doit communiquer son numéro de carte bancaire. Vous devez à tout prix, vérifier au préalable que l’adresse de la page de paiement commence par “https” (le “s” signifie secured). L’autre critère de fiabilité lorsqu’on doit régler sa commande est le pictogramme qui indique un e-paiement sécurisé. Enfin, vérifiez bien qu’un cadenas s’affiche en bas à droite de la page Internet. Rassurez-vous : si ces deux conditions sont réunies, votre achat se fera sans problème.

 

4/ Vos droits après l’achat

Vous disposez d’un délai de 7 jours francs pour vous rétracter et le commerçant en ligne doit clairement vous informer de l’existence de ce droit de rétractation. Ce délai court à compter de la réception du produit ou à compter de l’offre pour les prestations de service. Vous n’avez aucune justification à donner. Les frais de retour du produit restent à votre charge. Le professionnel est tenu de vous rembourser la totalité des sommes versées au plus tard dans les 30 jours suivant la date de votre rétractation.

En cas de dépassement de la date limite de livraison de plus de 7 jours le consommateur peut dénoncer le contrat de vente et demander le remboursement par lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai de 60 jours à compter de la date de livraison indiquée par le vendeur.

 

5/ Soyez attentif au choix de vos mots de passe : privilégiez des combinaisons de chiffres et de lettres. N’oubliez pas de les changer régulièrement, au minimum une fois tous les six mois. Il est également conseillé de créer plusieurs mots de passe, à utiliser selon les sites visités.

L’entretien de votre chaudière par un professionnel qualifié est  obligatoire et doit être effectué  chaque année.

L’entretien s’effectue à votre initiative et  sous votre responsabilité, sauf disposition contraire prévue dans le bail, si vous êtes locataire.

Dans le cas où votre chauffage est assuré par une chaudière collective, l’entretien est effectué à l’initiative du propriétaire ou du syndicat des copropriétaires de l’immeuble.

 

Pour réaliser cette visite obligatoire, vous pouvez faire appel chaque année à un professionnel ou passer avec lui un contrat d’entretien qui peut couvrir davantage

de prestations (dépannages, intervention sous 4h, etc.).

Si vous faites installer ou remplacer une chaudière, vous devez faire effectuer le premier entretien au plus tard dans l’année civile qui suit les travaux.

 

Le professionnel qui est intervenu vous remet, dans les 15 jours qui suivent sa visite, une attestation d’entretien. Vous devez la conserver  pendant deux ans au moins pour la présenter en cas de contrôle ou de demande du bailleur ou de l’assurance (sinistre).

 

Le professionnel qui réalise l’entretien de votre chaudière vérifie la chaudière et, si nécessaire, il la nettoie et effectue les réglages nécessaires à son bon fonctionnement. Il s’assure en particulier qu’elle n’émet pas une quantité de monoxyde de carbone (CO) dangereuse pour votre santé

 

Il  évalue également les performances énergétiques et environnementales de la chaudière

 

Une chaudière entretenue régulièrement a une durée de vie plus longue et subit moins de pannes qu’une chaudière non entretenue. Elle consomme  moins de

combustible, produit moins de gaz à effet de serre et de polluants.

 

Rappelez-vous qu’un bon entretien de votre chaudière assure son bon fonctionnement, améliore ses performances et garantit votre sécurité.