Archives par tags : Solution

A  l’amiable :

Le propriétaire doit d’abord tenter de récupérer les créances par téléphone, par mail ou par lettre simple.

La caution peut également être prise en compte pour le règlement des loyers impayés. Si ces échanges n’aboutissent pas, le propriétaire doit respecter certaines étapes des procédures suivantes :

 

Lettre de mise en demeure :

C’est la première étape d’une procédure de contentieux, un délai est donné au locataire pour payer les loyers dus.

 

Injonction de payer :

Cette procédure implique de déposer un recours auprès du Tribunal d’instance pour les sommes supérieures à 4000 euros ou auprès de la juridiction de proximité pour les sommes inférieures à ce seuil.

Si la requête est justifiée, le propriétaire informe le locataire de l’ordonnance d’injonction de payer. Cette ordonnance peut être contestée par le locataire durant un mois. Cette solution est rapide et peu onéreuse, mais ne met pas fin au bail.

 

Clause résolutoire :

Cette clause permet de mettre fin au bail en cas de loyers impayés.

Le propriétaire doit faire appel à un huissier qui délivrera un commandement de payer au locataire. Si le paiement n’est pas réalisé dans les deux mois, le locataire peut être assigné.

 

Assurance loyers impayés :

L’assurance prend en charge, sans franchise, l’indemnisation du premier euro de loyer impayé.

Votre assurance se retournera ensuite contre le locataire pour obtenir les sommes dues.

th

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ou bien à laisser des commentaires.

Les mètres carrés sont précieux et il est de plus en plus courant, quand cela est possible, d’agrandir un leu d’habitation en transformant sa cave. Voici quelques conseils qui vous seront utiles…

 

Législation :

Vous devez demander une autorisation à la mairie de votre ville. Une fois cet accord obtenu, vous devrez faire une déclaration de travaux.

A noter que cet agrandissement engendrera un supplément sur la taxe d’habitation ainsi que sur votre assurance habitation.

Assainir :

Une cave est souvent humide et l’assainissement est primordial. Il sera tout d’abord nécessaire de faire un traitement de dératisation. Vous traiterez ensuite les problèmes d’humidité s’ils existent, avec l’aide d’un professionnel.
Appliquez également à titre préventif une sous-couche d’étanchéité sur les murs et sur les sols.

 

Luminosité :

La cave étant généralement une pièce sombre et mal aérée, les sources de lumière et la ventilation sont des points capitaux.
Si votre cave comporte déjà des ouvertures, il suffit de les agrandir, selon les autorisations obtenues.
Les briques de verre peuvent constituer une bonne solution pour les cloisons de votre cave.

Enfin, investissez dans une ventilation mécanique contrôlée de qualité (VMC) pour améliorer l’aération de cette pièce.

 

Isolation :
L’isolation thermique et acoustique consistera à recouvrir le sol d’une chape de béton sèche et à couvrir les murs de laine minérale ou d’autres isolants

écologiques.

Il ne vous reste plus ensuite qu’à procéder à la décoration de votre nouvelle pièce !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez être mis en relation avec des professionnels pour la transformation de votre cave, rendez-vous sur notre site web.

Vous achetez sur internet ?

1/ La première chose à faire est l’installation d’un anti virus ainsi qu’un anti-spyware sur votre ordinateur. Il est important d’effectuer les mises à jours toutes les semaines.

 

2/ Vérifiez la fiabilité du site sur lequel vous allez faire un achat, car il n’est pas sûr que vous connaissiez les 52.000 boutiques virtuelles françaises. Plusieurs choses à faire : chercher l’adresse de la société, son numéro de téléphone, puis noter les délais de livraison. Tout doit figurer clairement sur le site.

 

3/ Vérifiez les conditions de paiements : même si le site est fiable, il faut redoubler de vigilance lorsqu’on doit communiquer son numéro de carte bancaire. Vous devez à tout prix, vérifier au préalable que l’adresse de la page de paiement commence par “https” (le “s” signifie secured). L’autre critère de fiabilité lorsqu’on doit régler sa commande est le pictogramme qui indique un e-paiement sécurisé. Enfin, vérifiez bien qu’un cadenas s’affiche en bas à droite de la page Internet. Rassurez-vous : si ces deux conditions sont réunies, votre achat se fera sans problème.

 

4/ Vos droits après l’achat

Vous disposez d’un délai de 7 jours francs pour vous rétracter et le commerçant en ligne doit clairement vous informer de l’existence de ce droit de rétractation. Ce délai court à compter de la réception du produit ou à compter de l’offre pour les prestations de service. Vous n’avez aucune justification à donner. Les frais de retour du produit restent à votre charge. Le professionnel est tenu de vous rembourser la totalité des sommes versées au plus tard dans les 30 jours suivant la date de votre rétractation.

En cas de dépassement de la date limite de livraison de plus de 7 jours le consommateur peut dénoncer le contrat de vente et demander le remboursement par lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai de 60 jours à compter de la date de livraison indiquée par le vendeur.

 

5/ Soyez attentif au choix de vos mots de passe : privilégiez des combinaisons de chiffres et de lettres. N’oubliez pas de les changer régulièrement, au minimum une fois tous les six mois. Il est également conseillé de créer plusieurs mots de passe, à utiliser selon les sites visités.

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ou bien à laisser des commentaires.

Si vous choisissez l’emploi direct (vous êtes l’employeur) :

 

-50 % de réduction ( réduction d’impôt applicable sur un plafond de dépenses de 12 000 € par foyer fiscal, 13 500 € par foyer avec un enfant à charge, 15 000 € par foyer avec plusieurs enfants et 20 000 € pour les personnes dépendantes)

ou crédit d’impôt sur le revenu sur les sommes versées au titre des services à la personne (crédit d’impôt pour les ménages les plus modestes qui travaillent ou qui recherchent un emploi).

-50 % de crédit d’impôt sur le revenu sur les sommes que vous consacrez à la garde d’enfants de moins de 6 ans à l’extérieur de votre domicile ;

-Exonération des cotisations patronales de Sécurité sociale (à l’exception de la cotisation accident du travail) sous conditions pour :

- les bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

- les employeurs âgés de plus de 70 ans ou dont le conjoint est âgé de plus de 70 ans

- les bénéficiaires de la Prestation de compensation du handicap ou d’une Majoration pour tierce personne

- les parents d’un enfant ouvrant droit au Complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé et/ou à la Prestation de compensation du handicap

- les personnes âgées d’au moins 60 ans dans l’obligation de recourir à l’aide d’une tierce personne pour accomplir les actes ordinaires de la vie

- les personnes titulaires d’une carte d’invalidé à 80%

 

Vous optez pour une entreprise ou une association déclarée : 

-50 % de réduction ou crédit d’impôt sur le revenu sur les sommes versées au titre des services à la personne ;

-50 % de crédit d’impôt sur le revenu sur les sommes que vous consacrez à la garde d’enfants de moins de 6 ans à l’extérieur de votre domicile ;

-7% de TVA (sauf pour les activités auprès des personnes âgées et handicapées).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

L’extension de votre maison peut vous éviter de déménager ou d’investir dans un nouveau bien immobilier et vous permettre de refonder votre espace en apportant une nette plus-value à votre patrimoine.

Depuis le 1er janvier 2012, il est possible de réaliser une extension de moins de 40 m2 sans permis de construire. Seule une déclaration préalable de travaux est nécessaire. Auparavant, un permis de construire était requis dès lors que les travaux aboutissaient à la création d’une surface de plus de 20 m².

 Sachez que dans tous les cas, si cette extension porte votre surface habitable totale à 170 m² ou plus, vous devrez obligatoirement faire appel à un architecte.

 

Avant toute chose, vous devez lire attentivement le PLU (plan local d’urbanisme) de votre commune afin de connaître toutes les contraintes liées à la construction de votre extension. Ce PLU indique la distance exacte à laisser entre votre extension et le terrain des voisins, entre votre extension et la maison des voisins, entre votre extension et la rue, ainsi que la hauteur et la surface du bâtiment autorisées.

 

Il est possible que la commune vous autorise à dépasser le COS (coefficient d’occupation des sols) de 20 % si toutefois votre extension répond à un certain nombre de critères de performance énergétique. Un avantage précieux lorsque le COS est peu généreux.

 

Si votre extension de maison représente au moins 10 % de surface en plus, vous serez assujetti à un taux de TVA à 19,6 % au lieu de 5,5 %. En revanche, les travaux que vous pourrez faire effectuer dans votre logement actuel bénéficieront du taux à 5,5 %.

 

L’extension peut prendre plusieurs formes. Verticale, elle permet de gagner de l’espace en hauteur pour des maisons qui n’ont pas de jardin. En profondeur, elle permettra de greffer un espace à l’existant mais lui posera un problème de lumière. Cela explique dans ce cas l’utilisation de matériaux légers, transparents pour laisser passer le jour. Couloir, elle permettra de relier deux bâtis existants.

 

Il existe de nombreuses façons d’agrandir sa maison. Dans tous les cas, un professionnel pourra judicieusement vous conseiller et peut-être vous suggérer une solution originale à laquelle vous n’auriez pas pensé. Il vous aidera aussi à intégrer harmonieusement votre extension dans l’existant.

On peut soit rechercher une harmonie complète avec l’existant, de telle sorte que l’extension ne semblera même pas avoir été ajoutée au bâti, ou bien opter pour un style différent, qui tranchera sans toutefois dénaturer l’ensemble. C’est ainsi que l’on voit souvent une maison en pierre s’agrandir d’une partie en bois ou en zinc, ou le verre apporter de la lumière et de la modernité à un bâtiment classique. Mais quel que soit le choix, dans tous les cas, le projet devra être validé par le service de l’urbanisme de la commune.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez avoir des devis gratuits pour la construction de votre extension, rendez-vous sur notre site !

Alarme

Seulement  9% des français déclarent avoir un système d’alarme. Vous trouverez des systèmes d’alarme de toutes sortes et à tous les prix. Systèmes sonores, transmission téléphonique, détecteurs de mouvements, avec ou sans télécommande… Attention : le plus cher n’est pas forcément le plus efficace. Sachez d’ailleurs que la simple vue d’un système d’alarme suffit généralement à dissuader les cambrioleurs de pénétrer dans votre domicile…

Mettre des lumières dehors est un bon moyen de sécuriser sa maison. Mettez par exemple des lumières à détecteurs de mouvement. Les cambrioleurs seront surpris de se retrouver en pleine lumière et n’auront pas envie de tenter de cambrioler votre maison.

Vérifier les portes et fenêtres

L’idéal est d’opter pour des modèles blindés, notamment au rez-de-chaussée, un niveau beaucoup plus vulnérable que les étages. Pour les fenêtres, pensez aussi aux vitres anti-effractions. Veillez également à protéger les fenêtres sans volets (toilettes, salle d’eau…) avec des barreaux de protection pour éviter que quelqu’un puisse s’y faufiler

Renforcer les serrures

Les cambrioleurs ne passent pas toujours pas les fenêtres : ils peuvent aussi entrer par la porte d’entrée. Vous pouvez opter pour un renforcement des paumelles et faire installer des charnières anti-effractions.

Signaler son absence

Avant de partir en vacances au soleil, n’oubliez pas de prévenir votre entourage de votre absence. Si vous partez pendant longtemps,  vous pouvez aussi signaler votre déplacement à la police locale.

Faire preuve de discrétion

Ne laissez pas de message qui précise la durée de votre absence sur le répondeur de la maison. Les cambrioleurs pourraient en effet agir sans risque. Ne mettez pas non plus de mot d’absence sur votre porte et tâchez de ne pas trop attirer l’attention au moment de votre départ.

 

Faites installer des lampes à minuterie aléatoire pour donner  l’impression que votre habitation est toujours occupée. Grâce à ces quelques idées, personne ne se doutera que vous êtes parti !

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez comparer les différentes prestations d’alarme, rendez vous sur ce site !

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ou bien à laisser des commentaires !

Vous trouverez dans cet article quelques astuces précieuses pour résoudre tous vos petits problèmes de sol.

Lames de parquet qui grincent

Le bois n’aime pas trop les atmosphères chaudes et sèches. Vérifiez que les clous sont tous parfaitement enfoncés, puis saupoudrez les lames bruyantes de talc que vous ferez pénétrer avec une brosse souple.
Si le bruit persiste, clouez la lame récalcitrante dans un des angles avec de longs clous sans tête.

Marches en bois de votre escalier bruyantes


En vous aidant d’un tournevis plat ou d’un ciseau à bois, soulevez légèrement la contremarche et glissez dans l’interstice un petit morceau de carton recouvert de colle à bois. Recommencez jusqu’à ce que la marche ne grince plus.
Si cela ne suffit pas, collez, sous l’escalier, dans l’angle de la marche et de la contremarche, un morceau de bois triangulaire. Renforcez le collage avec des vis.

Carrelage vieillissant 

Pour raviver le rouge des tommettes anciennes, utilisez, après les avoir dépoussiérées et lavées au savon noir liquide, de la cire incolore, que vous passerez au pinceau. Après 24 heures de séchage sans entrer dans la pièce, passez une couche de cire tiède additionnée de pigment rouge. Laissez sécher quelques heures avant de lustrer au chiffon de laine.
Pour un entretien ultérieur simplifié, passez un imperméabilisant de surface ou produit hydrofuge qui laisse respirer la terre cuite toute en la protégeant des taches d’eau.

Fabriquez un nettoyant maison en mélangeant, dans une bouteille ou un bidon, 25 g de bicarbonate de soude, 10 cl d’ammoniaque et 5 cl de vinaigre blanc avec 1,5 l d’eau chaude. Remuez vigoureusement et utilisez sur les carrelages clairs avant de rincer à l’eau chaude.

Versez sur les joints noircis du jus de citron. Si, après lavage, ils ne sont pas encore très nets, frottez-les avec une brosse de chiendent ou avec une vieille brosse à dents.

Effacez les taches de rouille en les couvrant de blanc d’Espagne. Après une nuit, aspirez… La rouille devrait avoir disparu.

Voilà vos sols pimpants et comme neufs !

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez faire appel à des professionnels pour l’entretien de votre maison, rendez-vous sur notre site pour obtenir des devis gratuits !

Aujourd’hui, nous vous livrons quelques dernières astuces pour l’entretien de vos matériaux !

L’entretien du cuivre

Pour un entretien régulier, pensez au citron! Coupez un citron en deux que vous saupoudrerez de gros sel, puis frottez l’objet en cuivre. Insistez sur les taches. Le jus de citron en bouteille est également efficace. Autre produit naturel : l’oignon. Coupez-le en deux et frottez-le sur le cuivre. Changez d’oignon lorsqu’il noircit. Enfin pour faire briller le cuivre, passez un chiffon doux.

De temps en temps, pensez à baigner vos objets en cuivre dans un mélange d’eau chaude et de vinaigre blanc pour redonner de la brillance. Laissez-les tremper quelques minutes puis frottez-les avec une éponge saupoudrée de gros sel. Achevez l’opération en nettoyant les objets à l’eau savonneuse puis rincez et séchez..

Enfin pour un traitement de choc, disposez deux à trois kilos de feuilles d’oseille dans de l’eau que vous porterez à ébullition. Laissez cuire les feuilles environ une heure puis plongez les objets en cuivre dans le mélange. Laissez reposer deux heures, rincez puis séchez les objets.

 

L’entretien du zinc

Le nettoyage du zinc se fait à base d’ammoniaque diluée dans de l’eau (un verre d’ammoniaque pour un litre d’eau). Frottez l’objet à l’aide d’une brosse. Laissez agir cinq minutes puis rincez à l’eau claire.
Pour faire briller le zinc, passez sur la surface un linge imbibé d’une solution de cristaux de soude à 6%. Rincez. Frottez ensuite avec un chiffon imbibé d’eau additionnée de vitriol (50g de vitriol pour un litre d’eau). Rincez. Si une ligne de soudure apparaît, frottez-la à la pierre ponce.

Les objets en zinc d’extérieur sont particulièrement exposés, c’est pourquoi il faut les protéger. Recouvrez-les de cire microcristalline ou de vernis marin dont vous passerez deux couches.

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ou bien à laisser des commentaires !

L’entretien du marbre

Pour l’entretien régulier du marbre, de l’eau savonneuse additionnée d’un peu d’eau de javel suffit. Le savon de Marseille convient également.
Si le marbre est très encrassé, préparez un mélange de 25g de chlorure de chaux, 1/2 litre d’eau et du blanc d’Espagne. Étalez la pâte ainsi obtenue et laissez agir une heure.
De temps en temps, rénovez le polissage en ponçant doucement le marbre à l’aide d’un abrasif à grains fins et rincez à l’eau claire.
Le marbre tache facilement en raison de sa nature poreuse. Pour enlever une tache, frottez la grâce à un morceau de coton imbibé de jus de citron, d’eau oxygénée ou d’eau de javel.
Si la tache est grasse, préférez de l’acétone. Laissez agir quelques heures puis rincez.
Passez ensuite un peu de cire incolore, laissez sécher et lustrez à l’aide d’un chiffon doux.

Enfin pour la touche finale, appliquez une couche de cire incolore, laissez sécher quelques heures puis lustrez grâce à un chiffon doux.

 

L’entretien de l’Inox

Contre les taches blanches, passez un tampon de laine imbibé de jus de citron ou de vinaigre.
Contre les taches de calcaire, passez un linge imbibé d’eau chaude et de vinaigre blanc.
Enfin pensez à la pierre d’argile aussi appelée pierre d’argent. Naturelle et écologique, elle est efficace contre les taches de graisses et de calcaire…et peut s’utiliser également sur d’autres surfaces. Pour faire briller l’inox, vous pouvez passer un chiffon doux imbibé de quelques gouttes d’huile de citron ou d’amande douce.

 

L’entretien de l’argenterie

Au quotidien tout d’abord, assurez vous de séparer l’argent de l’acier dans le lave-vaisselle, ce dernier pouvant noircir l’argent s’il se trouve à proximité. Nettoyez régulièrement votre argenterie à l’aide d’un chiffon imprégné d’anti–oxydant ou tout simplement avec de l’eau savonneuse. Pour faire briller, passez un coup de peau de chamois.
Enfin, pensez à réargenter vos objets de temps à autre. Pour ceux n’ayant pas de contact alimentaire, appliquez leur une préparation à base de nitrate d’argent. Si l’argenterie est tachée par de l’œuf, trempez la quelques instants dans l’eau de cuisson de pommes de terre épluchées. Frottez, rincez, puis essuyez.
Pour les taches de vinaigre, frottez l’argenterie à l’aide d’un chiffon imbibé d’ammoniaque.
Contre les taches noires, baignez quelques minutes vos objets en argent dans du vinaigre chaud.

 

A noter, le savon de Marseille est également efficace pour nettoyer l’argenterie.

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à laisser des commentaires.

Le retour des vacances est souvent propice au grand ménage dans la maison, voici quelques astuces pour entretenir les divers matériaux qui composent votre intérieur :

 

L’entretien d’un sol en tomettes


La tomette, c’est de la terre cuite, donc un matériau poreux. Pour éviter qu’elle s’encrasse en absorbant toutes les taches, on peut passer une couche de bouche-pores, qui va former une protection, un peu comme un vernis. Ensuite, il n’y a plus qu’à la laver avec un détergent de PH neutre, pour éviter qu’un film opaque se dépose à la surface. Les produits trop épais ou trop gras ne sont pas conseillés. Il faut aussi faire attention à ne pas surdoser : non seulement c’est du gaspillage, mais cela ne fait qu’encrasser le sol. Mieux vaut également éviter les produits qu’on trouve dans le commerce qui sont supposés cirer et laver en même temps. Cela revient à passer de la cire sur de l’eau sale ! En revanche, utilisez un détergent contenant un peu d’huile de lin pour faire briller sa tomette, mais pas à chaque fois. En la nettoyant à l’eau claire une fois sur deux, on enlève le résidu du produit du précédent lavage.

 

L’entretien d’un sol avec un revêtement en plastique


Les sols plastiques, qu’il s’agisse de linoléum ou de dalles, ont tendance à s’encrasser et à se ternir très facilement, d’autant plus qu’ils ne sont pas parfaitement lisses. Pour éviter cela, on peut d’abord passer une couche de produit bouche-pores, qui va éviter que la saleté se dépose dans les cavités microscopiques présentes à la surface du revêtement. Ensuite, on réalise une métallisation croisée, c’est-à-dire que l’on passe deux couches de cire spéciale pour protéger son linoléum ou ses dalles. Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel, ce procédé étant assez technique. Ensuite, il n’y a plus qu’à entretenir régulièrement son sol avec un détergent classique, et cette métallisation peut durer des années. Et l’on peut même choisir entre une métallisation mate, satinée ou “wet look”, pour un effet mouillé, selon le niveau de brillance que l’on souhaite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez contacter quelqu’un pour l’entretien de votre maison, rendez-vous sur notre site pour obtenir des devis gratuits !